Bourbon porté par le marché pétrolier au 3e trimestre

le
0

PARIS (Reuters) - Bourbon a fait état mercredi d'une hausse de 21,4% de son chiffre d'affaires trimestriel, le marché du pétrole demeurant favorable malgré les incertitudes sur la croissance mondiale.

L'action du spécialiste des services maritimes pour l'offshore pétrolier s'est hissée parmi les plus fortes hausses de l'indice SBF 120 et gagnait 5,5% à 22,16 euros vers 10h55, la publication ayant été jugée "solide" et "rassurante" par des analystes. Depuis le début de l'année, le titre gagne 4%, ce qui porte sa capitalisation boursière à 1,5 milliard.

Le groupe, qui compte parmi ses clients Total, Exxon Mobil et Petrobras, a réalisé au troisième trimestre un chiffre d'affaires de 306,1 millions d'euros, soit une croissance de 13% à taux de change constant.

Il a précisé dans un communiqué que cette croissance reflétait essentiellement la hausse du segment des navires offshore continental et l'impact positif de l'appréciation du dollar face à l'euro, dont Bourbon avait déjà bénéficié au premier semestre.

"En 2013, la demande de navires offshore devrait être soutenue par les investissements des clients pétroliers, avec environ 13% de hausse prévue et plus de 60 appareils de forage neufs (qui) devraient entrer en service", a indiqué Bourbon.

Dans le cadre de son plan stratégique 2011-2015, qui passe par la réalisation d'un important programme de développement et de modernisation de sa flotte, la société a dit viser pour 2015 un ratio d'Ebitda sur chiffre d'affaires de 45%. Bourbon vise aussi de 2011 à 2015 une croissance moyenne annuelle de son chiffre d'affaires de 17%.

Dans une note, le courtier Gilbert Dupont réitère son conseil d'achat et souligne que l'activité reste soutenue dans l'offshore continental, ce qui "valide la forte demande de ce marché qui est au coeur de la stratégie de Bourbon". Il note toutefois les performances "plus mitigées" en offshore profond du fait de la faiblesse de l'activité en mer du Nord.

"En dépit du retour des surcapacités sur le segment des gros navires (où Bourbon est faiblement exposé), cette publication s'avère globalement rassurante sur la poursuite des indicateurs du groupe", dit Gilbert Dupont.

Portzamparc, un autre broker spécialiste des petites et moyennes capitalisations, reste aussi acheteur de Bourbon et parle de "solide publication, tirée par la hausse des tarifs".

Gilles Guillaume, Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant