Bourbon pense stabiliser sa marge et croître de 8% en 2014

le
0

PARIS, 3 septembre (Reuters) - Bourbon GPBN.PA , qui a maintenu ses marges au premier semestre 2014 sur une croissance pénalisée par les taux de change, pense stabiliser sa rentabilité opérationnelle sur l'ensemble de l'année et croître d'environ 8% à taux de change constants. Le spécialiste des services maritimes pour l'offshore pétrolier, qui compte Total TOTF.PA , Exxon Mobil XOM.N ou Petrobras PETR4.SA parmi ses clients a indiqué mercredi par la voix de son directeur général, que sa marge opérationnelle (Ebitdar hors plusvalues rapporté au chiffre d'affaires) se situerait "au moins" au niveau des 34,4% du premier semestre. "Nous pensons que nous serons, pour l'année 2014, aux environs de la fourchette basse de nos objectifs de croissance(de 8% à 10% à changes constants) et sur une marge au moins égale à celle du premier semestre grâce à nos réductions de coûts et au renforcement du dollar", a déclaré Christian Lefèvre lors d'une conférence téléphonique. Le groupe a publié un chiffre d'affaires ajusté de 657,7 millions d'euros, en progression de 1,5% (+8,9% hors variations de change), la croissance de sa flotte (23 nouveaux navires) ayant compensé une baisse des taux d'utilisation. "Les marchés offshore ont été touchés par un ralentissement d'activité en partie dû aux réductions de coûts des compagnies pétrolières et gazières", a-t-il fait savoir dans un communiqué. Son Ebitdar ajusté est ressorti à 226,3 millions. Bourbon, qui exploitait une flotte de 500 navires à la fin juin 2014, a précisé avoir vendu des bateaux pour 1,320 milliard d'euros dans le cadre de son programme de désendettement. La dette nette est aujourd'hui de 1,495 milliard d'euros, a précisé Christian Lefèvre. Il a également souligné que le virus Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest, n'avait pas à ce jour provoqué de baisse d'activité ou de perturbation significative des opérations, mais que la mobilité des navires venant du Nigeria était plus restreinte. Des mesures de prévention ont été mises en place (port de masques, tests de température pour toute personne débarquant sur un bateau ou une base) et le groupe surveille étroitement la situation, en collaboration avec les autorités locales, a dit Christian Lefèvre. Dans le cadre de son plan stratégique 2011-2015, Bourbon a engagé un programme d'investissements de deux milliards de dollars pour remplacer ses navires obsolètes dans l'offshore continental et développer l'activité Subsea Services en offshore profond. (Pascale Denis, édité par Gilles Guillaume)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant