Boues rouges : Manuel Valls renvoie encore la balle à Ségolène Royal

le
1
Boues rouges : Manuel Valls renvoie encore la balle à Ségolène Royal
Boues rouges : Manuel Valls renvoie encore la balle à Ségolène Royal

L'affrontement par petites phrases interposées se  poursuit au sein même du gouvernement à propos du scandale des boues rouges, au large de Cassis (Bouches-du-Rhône). Ce lundi matin, les services du Premier ministre ont répondu dans ce dossier hautement sensible à la ministre de l'Environnement. « Manuel Valls défend une écologie efficace au service de la santé et de l’emploi et il en appelle à la maîtrise de l’expression sur ces sujets », lâchent-ils.

 

« Il ne s’agit plus de boues rouges chargées en polluants comme par le passé, mais d’eaux largement dépolluées », assure encore Manuel Valls, répliquant à la charge de Ségolène Royal, vendredi dans l'émission Thalassa et ce lundi matin, dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.  Dans un entretien accordé à notre journal, la ministre de l'Environnement maintient son opposition à l'autorisation donnée en décembre à la société d'alumine Altéo, à Gardanne (Bouches-du-Rhône) à poursuivre ses rejets polluants en Méditerranée. « Cette décision n'est à mes yeux pas acceptable », lance-t-elle. Et toujours, ce lundi matin, sur Europe 1, la ministre de l'Environnement garde le cap, tout en y apportant une pointe de nuance : « On ne peut pas transformer tous les éléments de transparence en querelle », regrette-t-elle.

 

L'usine, qui a rejeté pendant 50 ans des boues rouges, toxiques, en plein coeur des calanques, a dû modifier ses procédés de production d'alumine à partir de bauxite et ne rejette plus qu'un liquide filtré. Mais ses opposants continuent de dénoncer ces effluents comme très polluants.

 

« Il faudra que la loi s'applique »

 

Dans ce jeu de ping-pong, les services de Manuel Valls reviennent sur l'autre volet du dossier, qui est économique : « Le gouvernement a toujours agi avec une même ligne de conduite : assurer la protection de l’environnement et la santé de nos concitoyens, tout en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a 3 mois

    Valles a les boues rouges, Royal