Boudjellal veut « faire encore plus grand et plus fort »

le
0

La défaite de dimanche face au Racing 92 en quarts de finale de la Champions Cup (19-16) n’a pas enlevé les rêves de grandeur du président de Toulon, qui souhaite maintenant gagner le Top 14 en fin de saison.

On n’avait pas vraiment vu Mourad Boudjellal dimanche pendant le match entre son équipe et le Racing 92. Ayant fait du Racing le favori de cette confrontation, le président toulonnais ne fait pas une fatalité de cette défaite comme il l’a confié au quotidien La Provence. « Je n'ai pas d'attaches avec les trophées, quels qu'ils soient, a-t-il déclaré. Quand on a remporté cette Coupe d'Europe (2013, 2014, 2015), ce fut magique. Inespéré même. Vous savez, je n'ai jamais trouvé de normalité dans tout ça. Du coup, comme j'étais dans l'anormal, il était normal, pour moi, de perdre ce trophée, un jour. Une chose est sûre, ce soir, je pense qu'il y a beaucoup de Toulonnais qui réalisent que ce qu'on a fait, c'était énorme. D'une certaine manière, on avait un peu banalisé la victoire. En fait, ce soir, justement, on est entré dans l'histoire. »

Tout sur le Top 14

Car comme l’a dit le co-entraineur du Racing, Laurent Labit, « ce qu’a réalisé Toulon depuis trois saisons, c’est gigantesque. ». La perte du trophée passée, le président du club varois mise donc tout sur le championnat et le titre de Top 14 et sur l’année prochaine : « Là, j'ai envie de faire encore plus grand et encore plus fort. Ce genre de défaite redonne de l'appétit. Ce n'est pas dans la victoire que l'on est grand; c'est dans la défaite. Maintenant, on veut gagner à nouveau le Top 14. » Actuellement à la quatrième place du classement, derrière Clermont, Montpellier et le Racing, les Toulonnais vont récupérer de nombreux blessés comme Habana pour le sprint final et la course à la deuxième place afin de s’éviter un match de barrage supplémentaire.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant