Bouchra Akdim : "Bougnouls, singes, animaux, j'ai tout entendu..."

le
0
Bouchra Akdim : "Bougnouls, singes, animaux, j'ai tout entendu..."
Bouchra Akdim : "Bougnouls, singes, animaux, j'ai tout entendu..."

Présidente de la JSC Bellevue, situé dans les quartiers difficiles de Nantes, Bouchra Akdim ne décolère pas. En janvier dernier, lors d'un déplacement à la Rouxière, ses joueurs de l'équipe C ont découvert l'inscription "Bellevue les bougnouls" sur le tableau de classement de l'adversaire du jour. Un dérapage raciste dont elle s'indigne, avant de dénoncer les préjugés dont son club est victime.

Pouvez-vous nous rappeler les faits incriminés ? On a subi un acte raciste le 24 janvier dernier. Notre équipe C, qui évolue en 4e division, s'est rendue à la Rouxière pour effectuer son match. Et en arrivant, ils ont trouvé comme inscription dans le tableau de classement : " Bellevue les bougnouls ". C'est un de nos joueurs qui a constaté ça en allant prendre un café au bar, c'était à la vue de tous. Ils ont eu la bonne idée de prendre le tableau en photo et ont fait appel au délégué officiel pour constater la chose. Ensuite, ils m'ont appelé. Je leur ai dit que le mieux c'était de jouer le match, en essayant de ne pas prendre cela en considération, et qu'on ferait un rapport à la Ligue le lendemain. Le match en lui-même s'est très bien déroulé, ils ont fait abstraction, même s'ils ont eu envie de rentrer chez eux en voyant l'inscription.

Comment avez-vous réagi par la suite ? On a fait un rapport au district, en plus de celui du délégué. La commission a eu lieu le 3 mars, le verdict a été rendu vendredi dernier. Le joueur incriminé a confirmé qu'il était en présence de trois autres personnes ce jour-là. Ce protagoniste a pris 8 mois de suspension ferme, les trois personnes avec lui, qu'on pourrait appeler des complices au pénal, ont pris 3 mois fermes. Et la présidente, qui n'était pas présente au moment des faits, a pris 4 mois fermes. Donc où est la logique ? Quand on met à des complices, des personnes aussi responsables que celui qui l'a écrit puisqu'ils n'ont pas pensé à l'effacer ou à en aviser les dirigeants du club, seulement 3 mois alors que la présidente en prend 4… En revanche, je trouve aberrant, mais vraiment aberrant, que le protagoniste de ce genre d'écrit raciste, ne prenne que 8 mois de suspension ferme. Quand on voit que des gens prennent pour moins que ça des suspensions de 25 ans de toute activité ou fonction dans un club… C'est un dirigeant, un membre du bureau de la Rouxière, et en septembre, il va pouvoir retravailler ! Il va retravailler avec des jeunes et est censé donner l'exemple…

« Entre l'entendre et pouvoir le prouver, c'est différent. Là, c'était inscrit sur un tableau, noir sur blanc, et on a eu la…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant