Botulisme : l'entreprise «La Ruche» rappelle ses produits

le
0
Les artisans du Vaucluse mis en cause dans huit cas graves de botulisme n'effectuaient aucun contrôle sanitaire.

Plus connue sous le nom de ses marques commerciales Botox, Dysport ou Vistabel, la toxine botulinique ne sert pas seulement à gommer les rides disgracieuses du visage. Cette protéine sécrétée par la bactérie Clostridium botulinum, naturellement présente dans le sol et les matières organiques en décomposition (fumier), peut provoquer, lorsqu'elle contamine des aliments mal conservés, une maladie particulièrement redoutable: le botulisme.

Lundi, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a signalé huit cas «graves» survenus dans le Vaucluse et la Somme. L'enquête a montré que les victimes, dont l'une âgée de 80 ans se trouvait mardi entre la vie et la mort à l'hôpital d'Avignon, ont consommé de la tapenade d'olives vertes aux amandes, de la marque «Les délices de Marie-Claire», fabriquée à Cavaillon dans le Vaucluse par un couple d'artisans. Leur entreprise «La ruche», n'était pas déclarée auprès

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant