Boston : la piste d'un réseau terroriste effraie l'Amérique

le
0
Deux jeunes Kazakhs et un Américain ont camouflé des preuves après l'attentat. » Les frères Tsarnaev envisageaient de frapper le 4 juillet

Sur une photo prise en novembre à Times Square à New York, les deux amis kazakhs de Djokhar Tsarnaïev, têtes rondes, yeux plissés, sourient ; lui a l'air sérieux et énigmatique, capuche rabattue sur la tête. Les trois gaillards, qui depuis un an ne se quittent plus, se sont connus à l'université du Massachusetts, à Darmouth, où leur culture russophone les a rapprochés.

Mais Azamat Tazhayakov, 19 ans, et Dias Kadyrbayev, 20 ans, étudiants étrangers fortunés envoyés étudier en Amérique, étaient-ils devenus plus que des amis - des complices, impliqués dans l'attentat terroriste de Boston? Leurs avocats le nient, affirmant qu'ils ont été «horrifiés par les attaques» et n'en avaient aucune idée. Mais dans un nouveau rebondissement de la ténébreuse affaire Tsarnaïev, ils ont été arrêtés le 20 avril pour une affaire d'exp...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant