Boston : c'est quoi le problème ?

le
0
Boston : c'est quoi le problème ?
Boston : c'est quoi le problème ?

Sèchement battus par Washington cette nuit, les Celtics sont l’une des déceptions de ce début de saison. Une situation en partie due à des déboires défensifs.

Propulsés comme les rivaux les plus sérieux de Cleveland, les Celtics viennent d’enchaîner une troisième défaite en autant de matchs (Cleveland, Denver, Washington). Mais plus que le résultat, c'est la manière qui pose question notamment défensivement. Boston s’est déjà incliné quatre fois en sept matchs, en encaissant une moyenne de 114 points par match. Chose impensable l’année dernière quand Boston était la quatrième meilleure défense. Huitième à l’Est et avant dernière défense de la ligue, les coéquipiers du meneur-lutin, Isaiah Thomas (1,75m) sont trop loin de leur niveau pour espérer jouer le haut de tableau et rivaliser avec la bande de LeBron James.

Trop beau, trop vite?

Le premier quart-temps contre Washington est à l’image de la franchise depuis le début de la saison. L’équipe n’y est pas et a encaissé un 34-8 par les coéquipiers de John Wall. Mais pour le GM des Celtics, Danny Ainge, il n’y a pas de raisons de s’inquiéter. « Il arrive souvent qu’une équipe se croit meilleure que ce qu’elle est vraiment, confie le GM au Boston Herald. Gagner c’est difficile en NBA […] Nous n’avons pas la même marge d’erreurs que certaines équipes, on ne peut pas s’imposer sans être au top ».

Un déficit à l’intérieur

Il faut dire que les Celtics ne sont pas gâtés par le sort en ce moment. Les blessures de Jae Crowder et Al Horford en deux jours ont sûrement plombé le moral des troupes. Mais l’absence de ces deux joueurs majeurs ne résout pas tous les problèmes. C’est avant tout un problème d’équipe. « A ce stade nous ne faisons que parler. C’est tout ce que nous faisons, s’est emporté Isaiah Thomas à l’issue de la défaite contre les Nuggets dimanche. Tant que nous ne faisons pas le boulot pendant 48 minutes, nous ne serons pas une des meilleures défenses de la ligue ». Fonds de commerce de Brad Stevens depuis son arrivée en NBA, la défense des Celtics va devoir resserrer les boulons et pourquoi ne pas recruter un vrai intérieur défensif comme Nerlens Noël (Sixers).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant