Bosnie-Douze Bosno-Serbes arrêtés près de Prijedor

le
1

SARAJEVO, 17 novembre (Reuters) - Douze Bosno-Serbes soupçonnés de crimes contre l'humanité ont été arrêtés lundi près de Prijedor, dans l'ouest de la Bosnie, annonce le parquet, qui parle de l'une des affaires les plus complexes de la guerre civile qui a fait rage de 1992 à 1995. "Ils sont inculpés de meurtres, torture, viols, pillages et destructions de biens (...) dans le village de Zecovi, dont ils voulaient chasser les Bosniaques", dit-il dans un communiqué. "Les suspects font l'objet d'une enquête portant sur le meurtre de 29 femmes et enfants de Zecovi, dont les corps ont été jeté dans une fosse commune que les autorités cherchent toujours", poursuit le parquet. Des mandats d'arrêt internationaux vont être émis à l'encontre de trois autres suspects recherchés dans le cadre de la même enquête, qui ne résident plus en Bosnie. Un quatrième, qui se trouve déjà derrière les barreaux pour d'autres faits, devait être présenté à un juge. Les corps de 150 victimes de Zecovi ont été découverts l'an dernier à Tomasica, près de Prijedor, dans un charnier qui aurait renfermé près d'un millier de cadavres, ce qui en fait le plus important découvert depuis la guerre. (Maja Zuvela, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7034327 le lundi 17 nov 2014 à 15:10

    Changement d'époque. Ces Serbes ont voulu chasser les musulmans de leur pays. Au Moyen Age et au temps des croisades, les croisés n'auraient pas été poursuivis pour crime contre l'humanité pour ces mêmes exactions.