Bosch devra verser 1,6 M? à ses ex-salariés

le
0
Bosch devra verser 1,6 M? à ses ex-salariés
Bosch devra verser 1,6 M? à ses ex-salariés

Soulagement pour les ex-Bosch. Mardi, la cour d'appel d'Amiens a donné raison à 86 anciens salariés de l'usine de Beauvais. Condamné pour licenciement abusif, l'ex-fleuron de l'industrie locale devra payer six mois de salaire brut, soit 1,6 M?, à chaque D-Boschés, du nom de l'association qu'ils ont constituée. La direction de Bosch devra en outre sortir son chéquier pour rembourser à Pôle emploi, l'équivalent de trois mois d'indemnités Assedic versées aux salariés licenciés.

Presque trois ans de procédure

« On a enfin gagné. Cela fait deux ans qu'on se bat, mais on a bien fait de tenir le coup, la justice nous donne enfin raison » savoure Farid, mis à la porte le 30 juin 2010, comme 239 autres salariés, après 14 ans passés chez Bosch.

A ses côtés, les yeux rivés sur l'arrêt de la cour d'appel d'Amiens, Sid-Ali peine à réaliser. « C'est une énorme satisfaction, souffle-t-il. Surtout qu'on avait pris une grosse claque après la décision des prud'hommes, en première instance? » L'an passé en effet, le conseil de prud'hommes de Beauvais avait débouté les ex-salariés de leur demande. « Ce jugement nous avait fait très mal, se souvient Yohan. D'autant qu'on savait que, dans le même temps, Bosch continuait d'accumuler des profits records. »

Justement, le décalage entre les bons résultats financiers de l'entreprise et le peu d'entrain manifesté au moment de reclasser ses salariés beauvaisiens a, semble-t-il, pesé sur la décision des juges. « Bosch est un groupe de dimension mondial qui emploie plus de 200 000 personnes dans 56 pays. Pourtant, il est manifeste que le groupe n'a procédé à aucune réelle recherche de reclassement, assène Me Barbara Vrillac, l'avocate des D-Boschés. Tout ce qui a été proposé, ce sont quatorze malheureux postes à Angers (Maine-et-Loire), sur un site qui, aujourd'hui, n'appartient même plus à Bosch. »

L'autre...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant