Borloo veut voir plus loin que 2012

le
0
Le président du Parti radical ne veut toujours pas dire s'il sera lui-même candidat. «Je m'y prépare sereinement», a-t-il assuré, lundi, au «Talk Orange-Le Figaro».

Dimanche, lors du «pique-nique festif » organisé à Épinay-sur-Seine pour le lancement de la toute nouvelle Alliance républicaine, écologiste et solidaire (ARES) qui réunit le Parti radical, le Nouveau Centre, la Convention démocrate et la Gauche moderne, les supporteurs de Jean-Louis Borloo lui ont demandé de prendre d'assaut l'Élysée. Mais le président du Parti radical se veut plus patient et préfère attendre «entre l'été et l'automne» pour dire s'il est candidat à l'élection présidentielle de 2012. «J'ai un calendrier, je le respecte. Je m'y prépare, sereinement», a-t-il confirmé lundi au «Talk Orange-Le Figaro».

Ayant quitté le gouvernement «volontairement» en novembre dernier, Jean-Louis Borloo regrette que la «promesse très large» que constituait l'UMP à sa naissance en 2002 se soit «rétrécie». «Il y a un certain nombre de gens dans l'UMP, des électeurs aussi, qui considèrent qu'ils ne s'y retrouvent pas complètement», assure-t-il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant