Borloo présente l'Alliance des centres comme «la force anti-FN»

le
0
Un «pique-nique festif» a réuni dimanche à Épinay-sur-Seine les membres de la future confédération centriste. Sans Bayrou, attaqué par Morin.

Au départ, ce devait être «un petit banquet républicain», parole de Borloo. À l'arrivée, le «pique-nique festif» des membres de la future Alliance centriste a réuni dimanche à Épinay-sur-Seine près de 3000 supporteurs inconditionnels de la candidature à la présidentielle de l'ex-ministre de l'Écologie. Ils ont accueilli leur héros au son de Qu'on me donne l'envie, de Johnny Hallyday.

Jean-Louis Borloo a saisi le message et s'est mis au diapason de ses partisans : «L'Alliance est fondée ici, à Épinay, pour les décennies qui viennent, a-t-il assuré. C'est une force politique alternative entre un PS dépassé par les enjeux du XXIe siècle et une UMP qui s'est rétrécie sur la peur de l'autre, incapable d'entrer dans l'action mais très capable de rentrer dans la dénonciation.» Accusé par l'UMP de faire courir à la majorité le risque d'un «21 avril à l'envers», il a proclamé : «C'est nous la force anti-21 avril, parce qu'on répond aux Français par l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant