Borloo poursuit son offensive contre le plan anti-déficit

le
0
Pour l'ancien ministre, le plan actuellement en examen à l'Assemblée «n'est pas à la hauteur» de la crise économique et financière.

Il avait écrit à Nicolas Sarkozy, début août, pour lui demander de convoquer d'urgence le Parlement et lancer le débat sur les mesures de rigueur. Sans succès. Alors que le débat sur le plan du gouvernement est maintenant lancé un mois plus tard à l'Assemblée et qu'il suscite l'hostilité de nombreux parlementaires au sein de l'UMP, Jean-Louis Borloo assurait encore mardi sur France Info: la «réponse» apportée par le gouvernement «n'est pas à la hauteur de la question». «Que le secteur spéculatif soit à ce point non soumis à quasiment la moindre fiscalité dans ses actes, ses profits, les revenus de ses acteurs, c'est hallucinant», a-t-il déclaré, en brocardant les mesures défendues par le gouvernement. «Parcs à thèmes, mutuelles santé, déduction de frais professionnels... Ça fait pas la maille», estime l'ancien ministre des gouvernements Fillon.

Borloo veut aller plus loin et a déposé avec ses amis radicaux et centristes une série d'amendements.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant