Borloo et Morin sonnent la révolte des centristes

le
0
Déçus par l'éviction de leurs représentants au gouvernement, les centristes veulent s'émanciper pour 2012. Mais le rassemblement s'annonce difficile entre radicaux et Nouveau Centre. Avec des vidéos iTélé

L'UDF va-t-elle renaître de ses cendres ? L'hypothèse ne paraît plus farfelue après les appels au rassemblement du centre lancés dimanche à la suite du remaniement. Certes, la réorganisation du gouvernement, qui favorise les chiraquiens et soigne les sarkozystes, a plongé la famille centriste dans un profond malaise. Mais l'éviction de Jean-Louis Borloo et d'Hervé Morin du gouvernement pourrait servir d'électrochoc et relancer le processus de recomposition d'un centre émietté depuis 2007.

Chez les deux intéressés, la frustration a en tout cas rapidement laissé sa place à des ambitions à peine voilées. Dimanche, le président du parti radical et son homologue du Nouveau Centre ont tous deux profité de leur liberté de parole retrouvée. Avant même l'annonce du nouveau gouvernement, le ministre sortant de l'Ecologie a annoncé par communiqué avoir «choisi de ne pas appartenir» à la nouvelle équipe et vouloir se concentrer sur ses «valeurs, qui ne sont pas de cir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant