Borloo contre les «ragots et les rumeurs»

le
0
Les leaders du centre se sont expliqués, mais les querelles entre les fondateurs de l'Alliance Républicaine Écologiste et Solidaire continuent.

L'Alliance Républicaine Ecologiste et Solidaire a ouvert sa première université d'été, hier, à La Grande Motte, sur fond de querelles entre ses membres fondateurs. Hervé Morin, président du Nouveau centre, avait donné le ton le week-end dernier en sommant Jean-Louis Borloo, son homologue du Parti radical, de prendre son «indépendance» vis-à-vis de l'UMP. Depuis, les deux hommes s'en sont expliqués, mais vendredi soir, Hervé de Charette, fondateur de la Confédération centriste, et Jean-Christophe Lagarde, vice-président du Nouveau Centre, ont à leur tour donné de la voix. Le premier a fait savoir qu'il ne participerait pas à l'université d'été de l'Alliance car il était «excédé par les chicayas qui durent depuis trop longtemps» entre Hervé Morin et Jean-Louis Borloo, tous deux candidats à l'investiture centriste pour la présidentielle.

Certains espéraient qu'Hervé de Charette viendrait tout de même la deuxième journée à la Grande Motte. Jean-Christ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant