Borja Oubiña, Vigo pour garder la patate

le
0
Borja Oubiña, Vigo pour garder la patate
Borja Oubiña, Vigo pour garder la patate

C'est l'histoire d'un joueur passé du paradis à l'enfer en une fraction de seconde. Promis aux hautes sphères du football, Borja Oubiña Meléndez s'est vu stopper net dans son élan par une terrible blessure. Dommage, quand on sait que le Vigués de naissance était né au bon moment.

En Espagne comme ailleurs, le football regorge de jeunes talents en devenir. Habitué de l'équipe première du haut de ses 23 ans, Borja Oubiña ne fait pas exception à la règle. À Vigo, le beau garçon est même vu comme le symbole de la réussite formatrice du Celta. Face caméra, le prodige s'autorise à voir un peu plus loin que la fin de saison 2005-2006, où il participe à une sixième place obtenue avec brio. "Nous espérons pouvoir viser la qualification en Ligue des champions l'an prochain. J'aimerais emmener le Celta Vigo le plus haut possible. (…) J'ai toujours dit que j'aimais bien le championnat anglais. Un jour, j'aimerais connaître la vie là-bas, une nouvelle culture." Ses rêves vont être à moitié exaucés. Vigo ne se qualifiera pas pour la C1 la saison suivante, mais descendra en seconde division, la faute à une gestion financière chaotique qui plombe l'ambition du club. Pour pallier ces difficultés à son échelle, Borja Oubiña quittera ses partenaires pour… la Premier League. Birmingham City fait une nouvelle acquisition afin d'apporter une touche créatrice à son équipe. L'international espagnol va donc découvrir l'Angleterre, ses fish & chips, ses pubs, sa bruine et… son engagement physique. En déplacement à Anfield Road le 22 septembre 2007, Birmingham City perd son joueur sur blessure à la suite d'un gros duel avec Dirk Kuyt. Le bilan est lourd : rupture du ligament croisé externe du genou gauche. C'est le début d'un long chemin de croix entre un patient sur le billard et son docteur, le Celta Vigo.

Promesses internationales


Depuis le départ, Borja Oubiña prenait déjà la direction des étoiles. Recruté par le Celta Vigo à l'âge de 15 ans, l'enfant fait alors office de meilleur joueur de son équipe. Son niveau, rapidement évalué précoce par les observateurs du club, lui permet de monter avec les U18 nationaux après seulement six mois d'intégration. Malheureusement, la poisse commence à s'abattre sur le diamant galicien. Un jour avant d'intégrer l'équipe nationale U16, il subit, déjà, une rupture des ligaments croisés du genou. Mais le petit s'accroche. Il passe par la rééducation, retrouve le plaisir de la pelouse, puis se voit appeler régulièrement pour prendre part aux entraînements avec les pros. Lors de la saison 2002-2003, Borja Oubiña fait partie de…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant