Boris Johnson veut que les bateaux de migrants fassent demi-tour

le
0
    FLORENCE, Italie, 15 septembre (Reuters) - La force navale 
européenne déployée en mer Méditerranée doit contraindre les 
bateaux de migrants et de réfugiés à faire demi-tour et les 
empêcher ainsi d'atteindre les côtes italiennes, a déclaré jeudi 
le ministre britannique des Affaires étrangères. 
    L'Italie est l'une des premières destinations des migrants 
et réfugiés qui quittent les côtes d'Afrique du Nord. En trois 
ans, plus de 400.000 d'entre eux sont arrivés sur les côtes 
italiennes, souvent après une traversée périlleuse. 
    L'Union européenne a lancé l'année dernière l'opération 
Sophia pour gérer la crise humanitaire, avec pour mandat de 
perturber le trafic d'être humains et de détruire les 
embarcations des passeurs. 
    Selon Boris Johnson, la mission doit notamment servir à 
contraindre les bateaux à retourner vers la côte. 
    "Personnellement, je pense que (les bateaux) doivent être 
raccompagnés aussi près que possible de la côte afin qu'ils 
n'atteignent pas l'Italie", a déclaré Boris Johnson aux côtés de 
son homologue italien, Paolo Gentiloni. 
    "Je pense avoir raison de dire que nous avons renvoyé 
environ 200.000 migrants", a déclaré l'ancien maire de Londres 
avant d'être contredit à la hâte par un diplomate. "Pardon, 
sauvé, sauvé. Merci. Nous avons sauvé 200.000 migrants et fait 
faire demi-tour à 240 bateaux." 
    On ne sait pas dans quel contexte ces bateaux ont été 
renvoyés. 
    Il est illégal de contraindre un bateau à faire demi-tour 
une fois qu'il se trouve dans les eaux internationales; le 
gouvernement libyen n'a en outre pas autorisé la force 
européenne à entrer dans ses eaux territoriales. 
 
 (Crispian Balmer,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant