Boris Johnson ne briguera pas la succession de David Cameron

le
11
BORIS JOHNSON RENONCE À BRIGUER LE POSTE DE PREMIER MINISTRE
BORIS JOHNSON RENONCE À BRIGUER LE POSTE DE PREMIER MINISTRE

LONDRES (Reuters) - Boris Johnson a annoncé jeudi qu'il ne serait pas candidat à la succession de David Cameron comme président du Parti conservateur et qu'il renonçait donc à briguer la fonction de chef du gouvernement britannique.

L'ancien maire de Londres et principale personnalité du camp du Brexit lors du référendum de la semaine dernière a dit avoir "consulté ses collègues" et, au regard de la situation au Parlement, avoir conclu qu'il ne pourrait pas devenir le nouveau dirigeant conservateur.

David Cameron a annoncé vendredi qu'il quitterait son poste en septembre après la défaite des partisans du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne lors du référendum du 23 juin.

"Saisissons l'occasion d'apparaître la tête haute dans le monde. Cela doit être l'objectif du prochain Premier ministre de ce pays", a déclaré Boris Johnson devant la presse. "Mais je dois vous avouer, mes amis, qu'ayant consulté mes collègues et compte tenu des circonstances au Parlement, j'en ai conclu que cette personne ne pouvait pas être moi", a-t-il ajouté.

Le ministre de la Justice, Michael Gove, qui s'est engagé dans la succession ouverte par l'annonce de la démission de David Cameron, avait estimé plus tôt dans la matinée que Boris Johnson ne possédait pas l'étoffe pour être chef du gouvernement.

(Kylie MacLellan et Elizabeth Piper, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rbeling le jeudi 30 juin 2016 à 16:00

    Boris johnson et Nigel Farage dans la Tamise, dans une variante du mariage républicain imaginé par Jean-Baptiste Carrier.

  • akelacca le jeudi 30 juin 2016 à 15:46

    Leur seul moyen de sortir par le haut, est de nommer une personne relativement neutre. Le référendum a fait beaucoup de dégâts dans la population maintenant leur priorité est la réunification morale de leur pays. La moitié à voté pour que le pays prennent ce tournant majeur qu'est la sortie de l’Europe et si le nouveau gouvernement n'arrive pas a réconcilier rapidement les deux camps de la campagne, ils vont en porter les stigmates pendant une ou deux générations.

  • phili646 le jeudi 30 juin 2016 à 15:08

    Boris johnson et Nigel Farage ont racontés des tonnes de bobards, A la place des Britanniques je leur mettrais du goudron et des plumes et je les balancerais dans la Tamise !!!!! c'est tout ce qu'ils méritent !!!!

  • python75 le jeudi 30 juin 2016 à 14:53

    Ah Ces populistes!!! Et dire que Marine veut nous faire vivre la même chose... Le même chaos boursier!!! Avec presque les mêmes mensonges!!!

  • delapor4 le jeudi 30 juin 2016 à 14:53

    Je pressens un fabuleux redressement économique pour l'Angleterre libre. On comprend la rage de ses geôliers qui voient s'échapper leur proie.

  • big_deal le jeudi 30 juin 2016 à 14:52

    ho la tête du gars..mdr....ils est de la famille a Donald Trump ?

  • vazi le jeudi 30 juin 2016 à 14:47

    normal ils sont tous incapable de diriger leur pays et surtout maintenant, et l'autre qui raconte qu'il ne pourra jamais honorer ses promesses, comme quoi les Anglais sont des rêveurs

  • M4098497 le jeudi 30 juin 2016 à 14:47

    DS76 Roux, c'est bien cramé lol

  • M3756815 le jeudi 30 juin 2016 à 14:29

    Personne ne se précipite pour récupérer le dossier laissé par David CAMERONE

  • DS76 le jeudi 30 juin 2016 à 14:10

    Non, aussi blond qu'il est roux (sa vraie couleur)......