Boris Johnson invite la Russie à lâcher Assad

le
1
    LONDRES, 19 juillet (Reuters) - La Russie doit se rallier à 
l'avis des puissances occidentales qui réclament la destitution 
du président syrien Bachar al Assad, a estimé lundi Boris 
Johnson, nouveau chef de la diplomatie britannique, à la veille 
de sa première réunion internationale sur le sujet.  
    L'ancien maire de Londres nommé la semaine dernière à la 
tête du Foreign Office recevra mardi ses homologues américain, 
français, allemand, italien et européen.  
    "J'exprimerai clairement mon point de vue, selon lequel les 
souffrances du peuple syrien ne s'achèveront pas tant qu'Assad 
sera au pouvoir. La communauté internationale, Russie y compris, 
doit s'entendre sur ce point", dit-il dans un communiqué.  
    En décembre, Boris Johnson avait invité le gouvernement 
britannique à adopter un autre "état d'esprit" que celui de la 
Guerre froide dans ses relations avec Moscou au sujet du conflit 
syrien.  
 
 (William James, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mardi 19 juil 2016 à 09:24

    Boris Johnson s'imagine que Poutine va lui obéir! Quelle fatuité;