Boris Diaw : " On les a bien fait bouger ! "

le
0
Boris Diaw : " On les a bien fait bouger ! "
Boris Diaw : " On les a bien fait bouger ! "
Pour Boris Diaw, le capitaine des Bleus, c'est le collectif et le bon " mouvement de balle " qui a permis à la France de s'imposer 74-73 ce dimanche au Mondial de basket, face à des Serbes " biens organisés " en défense.

Boris Diaw, Edwin Jackson a été très important ce soir avec ses 12 points...
Oui, il nous a beaucoup apporté lorsqu'il est entré en jeu. Cela vaut d'ailleurs pour tous les autres. C'est ce qui rassure : chaque joueur qui entre se donne à fond. Apporter quelque chose à l'équipe est constamment à l'esprit des remplaçants. Edwin l'a prouvé ce soir. En plus, il avait l'adresse avec lui. C'est parfait !

Il semble que le collectif français s'est enfin mis en place ce soir. Est-ce que vous partagez cette impression ?
On a vu beaucoup de mouvements de balle ce soir. Beaucoup de passes aux uns, aux autres. C'est comme cela qu'on a pu trouver les joueurs ouverts. Face à une équipe aussi organisée que celle de la Serbie, c'était primordial. On ne pouvait pas se baser sur le un-contre-un, alors on les a fait bouger.

A la dernière seconde du match vous êtes allé voir Joffrey Lauvergne alors qu'il venait de réussir son premier lancer franc. Vous lui avez conseillé de rater le second ?
Oui, c'était clair ! Il restait une seconde de jeu (74-73, pour la France, ndlr) donc si on le mettait les Serbes pouvait prendre un temps mort, avancer la balle, et mettre un dernier système en place. En le ratant, ils n'avaient plus le temps.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant