Boris Diaw : " Face à la Croatie, c'est très ouvert "

le
0
Boris Diaw : " Face à la Croatie, c'est très ouvert "
Boris Diaw : " Face à la Croatie, c'est très ouvert "
L'équipe de France aborde, ce samedi, son premier match couperet face à la Croatie. Une victoire et les Bleus se qualifieraient pour les quarts de finale. Un objectif largement à portée selon Boris Diaw, capitaine de l'équipe de France, qui évoque une rencontre à l'issue très incertaine entre les deux formations.

Boris Diaw, comment abordez-vous le match qui s'annonce face à la Croatie ?
La Croatie est une équipe que l'on connait. On l'a jouée pendant la préparation. L'année dernière, c'est une équipe qui a surpris pendant le Championnat d'Europe, qui s'est qualifiée et qui a bien joué durant toute la compétition. Cette année, c'est à peu près le même profil d'équipe. Ils ont changé leur meneur américano-croate mais sinon, c'est à peu près la même équipe, une équipe qui a un style de jeu slave, qui joue bien au basket, qui joue bien ensemble, ils ont des shooteurs, c'est une équipe qui est aussi assez athlétique, une équipe très ouverte.

Vincent Collet, votre sélectionneur, parlait de 50/50 en évoquant le rapport de force entre la France et la Croatie...
Oui, c'est très ouvert. Ils ont fini 2eme de leur poule de leur côté, notre poule était aussi assez difficile Je pense qu'il va y avoir match et c'est l'équipe qui va le mieux jouer qui va l'emporter. Je suis certain qu'ils sont aussi confiants que nous le sommes. Ils ont forcément, eux, l'impression de pouvoir nous battre, nous avons la même. Il va falloir régler ça sur le terrain.

Pouvez-vous tirer un bilan des 5 premiers matchs de l'équipe de France ? Y a-t-il des certitudes, où en êtes-vous ?   
L'équipe de France a eu un bel engagement depuis le début de ce tournoi. On n'a perdu que deux matchs, un contre l'Espagne qui a survolé ce premier tour, l'autre contre le Brésil, on perd de deux points mais on avait joué de la bonne façon, il y avait la  manière. Nous sommes donc quand même assez confiants par rapport à la façon dont on joue, dont on aborde les matchs. On sait qu'un 8eme, c'est un match couperet donc il faudra l'aborder de la même manière.

Pas le droit à l'erreur ce samedi...
A partir du moment où c'est un match couperet, il n'y a pas le droit à l'erreur donc on va tout donner. Il est clair que l'on ne peut ni calculer, ni se reposer dans l'optique du match d'après parce que sinon, tu rentres à la maison. Nous allons tout donner dès le début.

Et, une fois de plus, vous misez sur le collectif pour faire la différence ?
Vu le profil de notre équipe, je ne pense pas qu'un seul joueur puisse faire la différence, puisse faire basculer. Il faut vraiment que ce soit un effort collectif. On doit tous se dire qu'il faut apporter un peu plus, aider, être encore plus concentré, on doit tous être dans cet état d'esprit. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant