Bordeaux tient encore tête au PSG

le
0
Bordeaux tient encore tête au PSG
Bordeaux tient encore tête au PSG

Face à une équipe parisienne légèrement remaniée, les Bordelais ont su profiter de la nonchalance adverse pour décrocher un match nul de prestige. Rien d'illogique sur ce match.

Bordeaux 1-1 PSG

Buts : Pallois (66e) pour les Girondins // Zlatan (59

e

) pour le PSG


Qu'est-ce que Nicolas Pallois aura manqué aux Girondins cette saison. Suspendu pendant trois mois, blessé un et demi de plus, le défenseur bordelais a pu prendre part à seulement une quinzaine de matchs. Et ce soir, il a décidé de montrer qu'il faudra compter sur lui à plein temps l'année prochaine, en muselant Ibra pendant plus d'une heure, et en se montrant décisif. On joue la 66e minute, les Girondins de Bordeaux sont menés depuis peu par les Parisiens. Sur un corner de Malcom dévié au premier poteau, Pallois est à l'affût. Son équilibre est parfait pour balancer une bonne volée. Kevin Trapp est incapable de quoi que ce soit. Il ne le sait pas encore, mais le défenseur des Girondins vient d'offrir un beau match nul à ses coéquipiers. Surtout qu'à la toute dernière minute du match, c'est encore lui qui se dresse sur la frappe de Lucas et sauve sur sa ligne. Homme du match.

Les Bordelais percutants


D'entrée de jeu, les Parisiens ont bien failli faire taire le public du Matmut Atlantique, d'humeur à siffler ce soir. A la quatrième minute, Adrien Rabiot est à deux doigts de marquer sur un lob sublime. Un pétard mouillé, tant le PSG va être insipide tout au long de cette première période. En face, les Girondins jouent très bas. Les phases de pressing sont trop rares, ce qui est dommage car elles sont toutes très efficaces. Après une première récupération haute, Adam Ounas aurait pu bénéficier d'un pénalty sur un contact limite avec Benjamin Stambouli dans la surface, mais l'arbitre ne bronche pas. Cinq minutes plus tard, Adrien Rabiot perd la balle à l'entrée de la surface, mais Cheick Diabaté met mille ans à déclencher sa frappe. Enfin, c'est Jaroslav Plasil qui ne réussit pas à profiter de l'erreur de Marquinhos.

Malheureusement pour les Bordelais, la sortie sur blessure de Clément Chantôme, touché à l'épaule, coupe toute ambition technique. Les hommes d'Ulrich Ramé ne ressortent plus les ballons. Ce qui ne facilite pas la tâche à des Parisiens incapable de se bouger le cul. Ca joue à la babille, tandis que Zlatan râle sur tout le…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant