Bordeaux savoure sa place de leader

le
0
Bordeaux savoure sa place de leader
Bordeaux savoure sa place de leader
Leader du championnat, même si Lille, Marseille voire St-Etienne peuvent passer devant ce week-end, Bordeaux savoure son bon début de saison. Sans s'enflammer, à l'image de son entraineur Willy Sagnol.

Il fallait remonter à la saison 2009-10 pour voir Bordeaux compter 13 points après six journées de Ligue 1. Cette saison-là, sur la lancée de leur titre de 2009, les Girondins étaient encore leaders au 10 mars, pour finalement s'écrouler et terminer sixièmes. Bien sûr, Willy Sagnol serait ravi d'être encore en tête de la Ligue 1 au printemps, mais l'entraîneur ne veut pas s'enflammer après cette victoire sans trop forcer face à Evian TGFC en ouverture de la sixième journée de Ligue 1. « On sait pertinemment que des équipes seront devant nous en fin d'année, c'est une évidence. Mais finalement, se réveiller le matin et se dire qu'on est premier au classement, ça fait du bien. Et surtout ça valide tous les efforts faits au quotidien par tous les joueurs. C'est la 6eme journée, on a été cinq fois leader, que ça dure le plus longtemps possible... », espérait l'ancien défenseur des Bleus après le match vendredi.

Encore un but encaissé...

Face aux Haut-Savoyards, tout n'a pas été parfait pour les Girondins, mais ils ont su trouver la faille à deux reprises face à une équipe déjà au pied du mur. « On sait très bien dans le foot de haut niveau que ces matchs contre des équipes en difficulté, qui ont un besoin de points immédiat, sont les plus compliqués. Dans les vingt dernières minutes, on a péché dans la dernière ou l'avant-dernière passe. C'est dommage. Il faut que les joueurs comprennent que pour marquer des buts, il faut se projeter vers l'avant. Quand on manque de concentration sur les passes importantes et que l'équipe adverse récupère le ballon, on est en difficulté tout de suite. C'est à nous d'être beaucoup plus tueurs sur ce genre de match », reconnaissait l'entraîneur. Bordeaux a d'ailleurs toujours encaissé au moins un but à domicile en Ligue 1 depuis 10 matchs (2-0 contre St-Etienne le 26 janvier), plus longue série en cours.

Des éloges pour Pallois

Pourtant, derrière, Willy Sagnol a pu compter sur un bon Nicolas Pallois, excellent de la tête, et révélation du début de saison en Gironde, lui qui évoluait à Niort depuis deux ans. Le défenseur, qui fêtait ses 27 ans vendredi, a eu droit aux éloges de son entraîneur. « C'est un joueur que peu de personnes connaissaient quand on l'a récupéré. Il y avait eu un gros travail de la cellule recrutement et à partir du moment où l'épée de Damoclès, avec l'histoire des paris (il avait parié contre le succès de sa propre équipe et a écopé de 1500¤ d'amende et trois matchs de suspension avec sursis, ndlr), a été enlevée de sa tête, c'est un tout autre joueur qu'on a vu. Pour moi, c'est une surprise. »

Sagnol compte sur le retour des blessés

Pour aller encore plus haut dans ce championnat, Willy Sagnol espère désormais récupérer ses blessés, notamment Henri Saivet et Jussiê, auteurs respectivement de 6 et 9 buts la saison passée. « On a les deuxième et troisième meilleurs buteurs de la saison passée qui ne sont pas là, c'est comme si on enlevait Lucas et Cavani au PSG, regrette Sagnol. Aujourd'hui, on arrive à produire du jeu, avec des absences. C'est bon pour le club, mais en tant que technicien, j'attends avec impatience le retour de tous les blessés. » Heureusement pour l'ancien joueur du Bayern, il peut compter sur l'apport de Diego Rolan, 2 buts en 18 matchs la saison passée, et déjà impliqué dans 5 buts cette saison (4 buts, 1 passe décisive). Aucun joueur de L1 n'a fait mieux. Une preuve de plus du retour de Bordeaux au plus haut niveau.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant