Bordeaux : Quatre mois sans C.Diabaté

le
0
Comme pressenti, Cheick Diabaté sera opéré prochainement d'un tendon rotulien. L'attaquant malien des Girondins manquera non pas trois mais quatre mois de compétition.

L'année 2015 commence bien mal pour les Girondins de Bordeaux et Willy Sagnol. C'était dans l'air depuis un moment. Gêné depuis de nombreuses années par des problèmes aux genoux, Cheick Diabaté allait bien finir à un moment ou à un autre par passer sur le billard. Le grand attaquant malien de 26 ans a profité de la trêve pour se faire une raison. Après avoir une énième fois consulté un spécialiste (le professeur Jean-Pierre Franceschi à Marseille le 11 décembre dernier), Diabaté va être opéré d'un tendon rotulien dans les prochains jours. Une opération qui va éloigner des terrains le meilleur buteur bordelais (8 buts) pendant quatre mois, selon le site officiel des Girondins. Pire encore pour ce joueur très attaché à sa sélection nationale : avec cette intervention programmée dès ce début d'année 2015, le Bordelais va également contraint de renoncer à la CAN en Guinée avec son pays (l'épreuve se déroulera du 17 janvier au 8 février prochain).

Sagnol à l'origine de cette décision


Une compétition que Diabaté s'apprêtait pourtant à disputer puisque Henryk Kasperczak, le sélectionneur malien, l'avait retenu dans sa liste de 23, au même titre qu'un autre joueur de Willy Sagnol : Abdou Traoré. L'entraîneur bordelais serait d'ailleurs à l'origine de la décision du Malien d'enfin passer par la case opération. Diabaté acceptait depuis trop longtemps aux yeux de son coach de souffrir en silence. Sans jamais évoquer devant la presse des douleurs l'ayant constamment empêché ces dernières années d'évoluer en pleine possession de ses moyens physiques. Sagnol aurait convaincu son avant-centre de subir une opération après que l'aller-retour à Marseille de l'ancien Nancéien n'a rien donné une fois de plus. Bordeaux attend désormais l'arrivée de son successeur.

Qui pour le remplacer ?

Tout laisse penser qu'il s'agira de Yaya Sanogo (21 ans). Même si Arsène Wenger aurait préféré que l'ancien Auxerrois soit prêté à un autre club de Premier League, c'est en Gironde que le jeune attaquant français, champion du Monde U20 avec les Bleuets en 2013, devrait poser ses valises, le temps d'un prêt sans option d'achat. A l'origine, Sanogo aurait dû pallier l'absence de Cheick Diabaté le temps de la CAN. Mais avec l'annonce de son absence de quatre mois, c'est pratiquement une place de titulaire jusqu'à la fin de la saison qui attend le joueur d'Arsenal sous les couleurs bordelaises. L'année commence en tout cas bien mal pour les Girondins, avec la perte de leur meilleur joueur de la première moitié de saison. Et tout cela sur une jambe...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant