Bordeaux-Nice 0-0. Lamine Sané : «Il fallait crever l'abcès »

le
0
Bordeaux-Nice 0-0. Lamine Sané : «Il fallait crever l'abcès »
Bordeaux-Nice 0-0. Lamine Sané : «Il fallait crever l'abcès »

Huit jours après la bagarre avec son coéquipier Jérôme Prior que lui a valu six jours de mise à pied, Lamine Sané a rejoué hier soir sous les sifflets. Le gardien Jérôme Prior reprendra lui l'entraînement lundi avec la CFA.

Comment avez-vous vécu cette rencontre ?

LAMINE SANÉ. Nous avons connu vingt premières minutes difficiles où Nice nous a fait mal par sa circulation de balle. Ils ont fait leur travail. Ensuite, nous avons fait le nôtre. C'est dommage de ne pas avoir fait mieux que 0-0. Il y avait main et nous aurions pu bénéficier d'un pénalty. A l'arrivée, cela ne fait qu'un point.

Qu'avez-vous pensé des sifflets de vos supporteurs à votre entrée en jeu ?

C'est comme ça.. J'ai voulu aller leur parler à la fin de la rencontre. Ce n'était pas le moment. On verra plus tard. Je ne leur en veux pas. Ils ont fait ce qu'ils avaient à faire.

Selon le communiqué du club, vous avez fait part de vos regrets après la bagarre...

Oui. Cela fait partie de la vie ce genre d'événements. Il y a des hauts et des bas. Je ne vais pas vous mentir. Ce fut une période très difficile à vivre. Avant la bagarre, je n'étais pas bien physiquement et moralement dans les semaines précédentes. Il s'était passé des choses compliquées à l'intérieur du groupe. Il fallait crever l'abcès.

Vous l'avez bien fait, non ?

(rires). Oui je l'ai crevé mais je ne parle pas de la bagarre en disant ça. Sur le terrain, on est des joueurs et en dehors des hommes. Et quand des hommes ont des problèmes, ils les règlent. Et les bonnes personnes font en sorte de passer à autre chose, une fois l'incident réglé. Parfois, ça arrive de déraper. On a passé l'éponge. C'est fini.

Il n'y aura pas de conséquence avec Jérôme Prior ou pour la vie du groupe ?

Non. Moi, je me sens mieux. Avant, je n'étais pas heureux. Je suis presque épanoui. Tout ce qu'il s'est passé n'était pas lié au mercato et au fait que je ne sois pas parti. C'est comme ça, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant