Bordeaux, le premier amour impossible de Krychowiak

le
0
Bordeaux, le premier amour impossible de Krychowiak
Bordeaux, le premier amour impossible de Krychowiak

Ce samedi, Paris accueille Bordeaux au Parc des Princes. L'occasion pour Grzegorz Krychowiak de retrouver son club formateur, où il a laissé d'excellents souvenirs, mais jamais réussi à percer. Anomalie ?

" C'est quelqu'un qui a laissé de bons souvenirs ici, il était l'un des piliers du groupe qui a atteint la finale de la Gambardella en 2008, et humainement aujourd'hui, il manque à ceux qui ont participé à ce parcours. " Quand Cédric Carrasso ne s'amuse pas à lui couper la parole ou à lui piquer son téléphone, Grégory Sertic a le temps de parler de son ami Grzegorz Krychowiak, qu'il retrouve au Parc des Princes ce samedi. " Il est arrivé à seize ans et il ne parlait pas français. Ils étaient deux Polonais, dans la même chambre, mais son ami est resté à l'écart, car il ne faisait pas autant d'efforts que Grzegorz pour parler aux gens. Lui, il essayait en français et en anglais. "


Alors coach de cette génération qui finira en finale de la Gambardella deux ans plus tard, Philippe Lucas se souvient des premiers pas en France de l'international polonais.
« Andrejz Szarmach nous avait proposé deux jeunes Polonais, deux garçons bien éduqués, et pour parler plus précisément de Grzegorz, gros bosseur. »Philippe Lucas
" Andrejz Szarmach nous avait proposé deux jeunes Polonais, deux garçons bien éduqués, et pour parler plus précisément de Grzegorz, gros bosseur. " L'éducateur revoit un garçon qui sait rapidement maîtriser la langue de Molière, au point d'être apte " à décrocher un bac général avec mention quelques années plus tard. " Une intelligence qui se ressent non seulement sur les bancs du lycée, mais aussi la pelouse. Professeur de français bénévole de son nouveau pote, Sertic garde le souvenir d'un joueur " rapidement devenu essentiel dans l'équipe, au sein d'un milieu à trois avec Paul Lasne et moi. Grzegorz jouait derrière nous, en sentinelle. "

" C'est un bûcheron "


Dix ans plus tard, à Séville ou à Paris, le registre est semble-t-il resté le même.
« Il annihile les actions adverses, peut faire peur à…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant