Bordeaux : Le mal-être de Bréchet

le
0
Bordeaux : Le mal-être de Bréchet
Bordeaux : Le mal-être de Bréchet

Il devait être le socle défensif des Girondins de Bordeaux. Aujourd'hui, c'est loin d'être le cas. Arrivé cet été en Aquitaine, Jérémie Bréchet était attendu comme le joueur d'expérience nécessaire aux Bordelais pour franchir un nouveau palier. Mais la première recrue estivale du club de Jean-Louis Triaud est désormais bien loin de tout cela. Interrogé par Sud Ouest, l'ancien international tricolore, vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2001, reconnaît que l'aventure girondine ne correspond pas à ses attentes, même s'il tente de rester positif : « Je ne pensais pas vivre ça en arrivant ici, admet tout d'abord le joueur de 34 ans. Ce que je pense, je le garde pour moi. Je suis là, je suis content d'être là, il y a un bon groupe, je me bats, je donne le meilleur de moi-même quand j'en ai l'occasion, que ce soit à l'entraînement ou en match. »

Une seule apparition en Ligue 1 !

Avec une seule apparition en Ligue 1 (une entrée en jeu face à Toulouse suite à l'exclusion de Marc Planus), Bréchet ne voit que trop peu les pelouses hexagonales. Seule la Ligue Europa lui permet de montrer ses qualités. Mais des erreurs face à Toulouse ou encore à Francfort n'ont pas permis à l'ancien Lyonnais et Troyen de bouleverser la hiérarchie établie par Francis Gillot : « Ce n'étaient que des demi-erreurs, ça peut arriver. À Toulouse, cela faisait plus d'un mois que je n'avais pas joué, rappelle néanmoins le latéral reconverti défenseur central. J'étais complètement hors du coup. En Allemagne, je pense que je fais un bon match malgré tout. Après, est-ce que j'en parle avec Francis Gillot ? Non, je n'aime pas demander des explications. C'est un état de fait. Je vis ça, stop. Je ne joue pas, je suis frustré, voilà. » La Ligue Europa devrait lui offrir enfin le moyen de s'exprimer. Et pourquoi pas de faire changer d'avis son entraîneur ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant