Bordeaux : La mauvaise série se prolonge

le
0
Bordeaux : La mauvaise série se prolonge
Bordeaux : La mauvaise série se prolonge

Malgré une nouvelle réalisation de Cheick Diabaté, sa quatrième contre les Haut-Savoyards en championnat, Bordeaux a dû se contenter d'un match nul sur le terrain de l'Evian TGFC (1-1, 8eme journée de Ligue 1) samedi soir. Avant le but du Malien, les hommes de Pascal Dupraz avaient d'ailleurs ouvert le score par l'intermédiaire de l'intenable Kevin Bérigaud, qui a déjà égalé son record sur une saison parmi l'élite (6). Mais ce sont les Marine et Blanc qui ont globalement dominé les débats. Néanmoins, à l'image de ces derniers mois, ça n'a pas voulu sourire pour le club du président Jean-Louis Triaud, qui n'a gagné aucun de ses cinq derniers matchs de L1 (3 nuls et 2 défaites). Hors de leurs bases, les Girondins n'ont plus goûté à la victoire depuis le 27 janvier dernier (à Nice, 1-0). Il s'agit de leur pire série depuis août 1995-avril 1996 (18 parties). Avec de telles statistiques, il n'est pas surprenant de voir le FCGB se traîner à une décevante seizième place au classement, avec un point d'avance sur la zone rouge. Même si tout n'a pas été à jeter au Parc des Sports d'Annecy.

« Ce soir (samedi), je pense qu'il y a des regrets car on a eu les occasions les plus nettes, a expliqué Francis Gillot, l'entraîneur des coéquipiers de Cédric Carrasso, en conférence de presse. Après, c'est toujours intéressant de revenir au score quand on est mené à l'extérieur. On a eu les occasions en première période. Si on les met au fond et qu'on arrive à la mi-temps à 1-1, ce n'est plus la même chanson. On joue jeudi en Coupe d'Europe (contre le Maccabi Tel-Aviv, 2eme journée de la phase de poules de Ligue Europa), ce sera notre cinquième match en quinze jours. On n'a donc pas le temps de gamberger. On perd beaucoup de points sur les derniers matchs alors qu'on doit en gagner certains, comme contre Lorient (3-3) et Reims (0-0). Le point positif, c'est qu'on ne perd plus depuis trois rencontres. On n'est pas si mal que ça dans le jeu, on arrive à faire des bonnes séquences. Même s'il nous arrive encore de faire des choses incohérentes. Il faut faire face aux blessés, comme ce soir avec Greg Sertic au dernier moment, mais aussi aux suspensions. Il faut faire le dos rond. On a envie de s'en sortir, il ne faut rien lâcher. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant