Bordeaux : Henrique veut partir

le
0
Bordeaux : Henrique veut partir
Bordeaux : Henrique veut partir

A l?image de son compatriote Jussiê, notamment suivi par Al-Wasl, Henrique (29 ans), le défenseur central brésilien de Bordeaux, se verrait bien migrer sous d?autres cieux lors du Mercato d?hiver. « Avant de partir en vacances au Brésil, mon agent est venu à Bordeaux pour essayer de trouver une solution, explique l?ancien joueur de Flamengo, qui intéresse notamment Cruzeiro, sur RMC. J?avais des contacts avec d?autres équipes. J?avais aussi une proposition (de prolongation) avec Bordeaux, mais je ne l?ai pas trouvée sérieuse. Pour moi, la meilleure solution, c?est de partir. C?est un club pour lequel j?ai du respect, qui m?a permis de grandir en tant qu?homme. Mon éducation avec mes parents ne m?aurait pas permis d?y arriver. Je pense que si je dois partir de Bordeaux, je partirai la tête haute. J?aurais aussi pu rester au Brésil, prendre l?argent et venir ici pour trouver un accord. J?ai aussi la confiance du staff technique qui, malgré mes pépins physiques, m?a permis de jouer. Donc je ne peux pas faire du mal au club et aux supporters et au staff. Je ne suis pas comme ça. »

Libre en juin prochain, Henrique est déçu du comportement du club du président Jean-Louis Triaud. « Je n?ai jamais triché à Bordeaux, j?ai toujours été au maximum, poursuit le numéro 3 des Marine et Blanc. J?avais des soucis, je suis reparti au Brésil, j?ai fait venir un kiné et c?est moi qui le payais pour ne pas avoir d?excuses. Je pense que je méritais plus, je ne dirais pas de respect mais de confiance. Ce n?est pas trop le cas mais le foot c?est comme ça. Mais tant que je serai là (à Bordeaux), je serai à 100%. » Pour compenser un éventuel départ de Sao Gonçalo, les Girondins ont par exemple supervisé Valentin Roberge (25 ans, Maritimo Funchal) et Daniel Höeg (22 ans, Odense) au cours des dernières semaines.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant