Bordeaux gagne sans forcer

le
0
Bordeaux gagne sans forcer
Bordeaux gagne sans forcer

Dans un derby de l'Atlantique peu fringuant, Bordeaux n'a pas eu à s'employer mais s'impose grâce à un but de Malcolm en première période. Nantes n'a jamais semblé capable de revenir dans la rencontre.

Bordeaux 1-0 Nantes

Buts : Rolan (30e) pour Bordeaux

Il a suffit d'une contre-attaque pour activer le trouillomètre nantais et remettre les Bordelais à l'endroit. Après dix minutes à être malmenés par des Canaris durs au duel, les Girondins ont une opportunité à deux contre un à la suite d'un corner. Bien qu'à l'extérieur, Nantes se découvre et peut souffler sans dommage uniquement grâce à la maladresse à la passe de Malcolm et les interventions désespérés de Riou puis Vizcarrondo avec leur corps pour rempart. Les quelques bonnes intentions nantaises s'éclipsent à partir de cette action. Les Girondins, eux, comprennent que l'équipe qu'ils affrontent n'est pas forcément très effrayante et qu'ils peuvent aller les chercher beaucoup plus haut.

La tête à l'endroit


Cette action de la dixième minute a donc le simple déclencheur nécessaire pour remettre les Bordelais dans le sens de la marche, la tête à l'endroit. Un cran plus haut sur le terrain, le pressing des locaux décompose de suite le bloc équipe nantais. Au fil de la période, les Girondins récupèrent de plus en plus de ballons à trente mètres, chaque fois synonyme d'une occasion de buts : Ménez trouve Riou sur sa frappe (20e), le même Ménez se laisse tomber dans la surface sans faire broncher M. Bastien. L'ancien mal-aimé du PSG finit par trouver la faille grâce à sa capacité de percussion. En un dribble chaloupé devant Diego Carlos façon Carmelo Antony, il gagne l'espace suffisant pour centrer sur Rolan, arrivé comme une balle pour la mettre au fond. Ce n'est pas un alley-oop mais tout comme. La reprise dans le but vide est facile. Cela suffit aux Girondins pour leur première mi-temps, tant le FCN est inoffensif, même sur les coups de pieds arrêtés : retour au frais avec un but d'avance logique.

Carrasso, retour gagnant


Dès le retour des vestiaires, deux coups du sort peuvent croire à une donne encore changeante : René Girard fait le pari de Yacine Bammou pour remplacer à Kacaniklik absent... et Toulalan se blesse sur son premier ballon de la mi-temps. Cependant, ces deux faits de jeu ne modifie rien à la rencontre. Les maux nantais demeurent : le milieu prend…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant