Bordeaux gagne mais ne se rassure pas

le
0

Auteurs d'un match poussif, et face à des Guingampais sans aucune ambition de jeu, les Bordelais ont fini par trouver la faille sur corner. Une victoire qui fait du bien, mais qui n'empêchera pas Willy Sagnol de se creuser la tête.

Girondins de Bordeaux 1-0 En Avant de Guingamp

But : Yambéré (62e)

Avec un peu d'imagination, il est facile de comparer ce match de Ligue 1 à la banda qui a animé le Matmut Atlantique pendant toute la durée de la rencontre. Le dimanche après midi, ces fanfares ambulatoires pullulent dans tous les centre-villes de France. Les promeneurs sont d'abord intrigués. Ils s'en approchent, curieux, et essayent de comprendre pourquoi tant de gens sont réunis en cercle au milieu d'une rue. Puis, à mesure que leurs ouïes parviennent à distinguer la partition jouée, ils passent leur chemin. Les costumes sont ridicules, les chansons jouées sont toujours les mêmes et à moins d'oeuvrer pour le Téléthon, personne ne comprend jamais vraiment l'intérêt de ces bandas. Et puis tous ces cuivres, ça finit par donner un mal de crâne infernal. Et personne n'a besoin de ça un dimanche. En voyant de loin ce Bordeaux/Guingamp, beaucoup se sont aussi approchés, intrigués avant de zapper. Et ils ont bien fait.

Coldplay et Pharrell Williams


Ce sont deux équipes au bord de la zone de relégation qui se retrouvent ce dimanche après midi au Matmut Atlantique pour espérer se rassurer un peu. Dès le coup d'envoi, ce sont les Girondins qui prennent les choses en main en s'appuyant sur un Khazri remuant. Les Guingampais peinent à se mettre en place dans leur moitié de terrain mais peuvent compter sur les percées de Nicolas Benezet, qui aimerait bien aider les siens à remporter une première victoire à Bordeaux depuis 2000. Sans doute motivés par la fanfare présente quelque part dans le stade, les Girondins essayent de casser le bloc breton mais perdent beaucoup trop de ballons au milieu du terrain. La première véritable occasion est d'ailleurs bretonne. Sur un coup franc bien tapé, Mana Dembelé manque de quelques centimètres de tromper Carrasso de la tête (13e). Outre quelques coups de pied arrêtés intéressants, le match reste un peu pénible. D'autant plus que personne se semble vouloir faire taire cette fanfare.

Les Guingampais semblent vouloir jouer en contre mais se retrouvent penauds devant le peu de situations bordelaises à contrer. L'essentiel du combat se déroule dans le rond central et les deux équipes décident trop…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant