Bordeaux et Nice à cours d'idées

le
0
Bordeaux et Nice à cours d'idées
Bordeaux et Nice à cours d'idées

Bordeaux et Nice se quittent sur un match nul et vierge au terme d'un match peu spectaculaire. La 27e journée de Ligue 1 commence mal.

Girondins de Bordeaux 0-0 OGC Nice


Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Ce diction de loveur fragile a rarement été aussi vrai. Pour l'ouverture de cette 27e journée de Ligue 1, les Niçois retrouvaient leurs victimes préférées de la phase aller : les Bordelais. Il y a quelques mois, Nice s'imposait 6-1 contre les Girondins. Sauf qu'il y a quelques mois, Hatem Ben Arfa n'était pas blessé à la cuisse. Cette fois-ci, le franchise player de l'OGCN est indisponible. Et Dieu sait que ça s'est vu ce soir. Même si Mathieu Bodmer, son remplaçant, a réalisé un super match. Rien ne peut remplacer les jambes de feu et les coups de folies de Ben Arfa. Même si les Niçois ont globalement ont eu plus de maitrise que les Bordelais ce soir, il a manqué cette créativité qui fait toute la différence. Et nul doute que c'est dans ce genre de match que Ben Arfa aurait pu faire la décision. Résultat : un bon vieux 0-0. Encore un mois à attendre Hatem, ça risque d'être long pour les Aiglons.

La bataille du milieu


Le début de la première mi-temps est laborieux. Les deux équipes se livrent une terrible bataille au milieu de terrain, à tel point que le ballon a du mal à sortir du rond central. Si c'est Bordeaux qui se crée la première opportunité par l'intermédiaire d'une frappe de loin d'Adam Ounas, ce sont bien les Niçois qui sortent finalement vainqueurs du combat de l'entrejeu. Les hommes de Claude Puel prennent peu à peu le dessus sur leurs adversaires. Ils mettent le pied sur le ballon, grâce à leur milieu de terrain plus sûr techniquement. Si Mendy, Seri et Koziello s'en sortent plutôt bien, c'est surtout Mathieu Bodmer qui impressionne. Le grand meneur de jeu ne joue quasiment qu'en une touche de balle, et ne cesse d'accélérer le jeu.

Nice obtient alors énormément de coups de pied arrêtés, et se montre dangereux sur chacun d'entre eux, notamment sur ce coup franc repris de la tête par Paul Baysse. Bernardoni est impeccable. Les Niçois sont dominateurs mais ne se créent pas d'occasions franches. La dernière passe est toujours un poil trop longue ou un poil trop courte. Dans le dernier quart d'heure, l'OGCN baisse le pied. Combiné à un pressing plus haut des Girondins, voilà Bordeaux qui…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant