Bordeaux : Décès de Dominique Dropsy

le
0
Bordeaux : Décès de Dominique Dropsy
Bordeaux : Décès de Dominique Dropsy

Atteint d'une leucémie, l'ancien gardien de but de Bordeaux, Dominique Dropsy, est décédé ce mercredi matin à l'âge de 63 ans.

Les Girondins de Bordeaux pleurent l’une de leurs grandes figures ce mercredi matin. Dominique Dropsy est en effet décédé des suites d’une leucémie aigüe myéloblastique. Il avait 63 ans. « Domi », comme le surnommait ses proches, avait subi une greffe de moelle osseuse en juillet 2011, quatre mois après que sa maladie a été détectée. « Je suis guéri », avait-il déclaré dans le journal L’Equipe en septembre 2011 alors que son corps n’avait pas rejeté le greffon. Depuis, il se disait en convalescence. Jusqu’à cette rechute récente. Une rechute que l’ancien gardien de but international français avait gardée pour lui. Symbole des plus représentatifs de cet homme aussi talentueux que bon humainement. Un trait de caractère de ce gardien de but très réservé mais extrêmement généreux avec ceux qui l’entouraient ou qui ont un jour croisé sa route, dès ses premières heures de footballeur professionnel à Valenciennes-Anzin en D1.

De l'aventure des Bleus en Argentine en 1978

Dropsy, né à Leuze (Aisne), découvre ensuite la D2 à Strasbourg. On est en 1977 et en deux ans, le futur gardien puis entraîneur des gardiens des Girondins ouvre son palmarès sur deux titres de champion de France, d’abord en D2 puis en D1. Troisième gardien des Bleus en Argentine lors de la Coupe du Monde 1978 (il dispute un match), « Domi » débarque en Gironde en 1984. Un club dont il va devenir l’un des grands monsieurs, de ceux qui ont marqué l’histoire du club au scapulaire. Avec Bordeaux, Dropsy connaît tout : les titres (trois de champion de France et deux Coupes de France) mais également les épopées. Comme celle qui le conduira jusqu’en demi-finales de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1985 (élimination face à la Juventus Turin) puis, deux ans plus tard, celle de la Coupe des Coupes (Bordeaux est sorti par le Lokomotiv Leipzig), toujours avec son club de cœur.

Dropsy, gardien de tous les temps des Girondins de Bordeaux

Des performances en club qui ne débouchent pas sur une 18eme sélection en équipe de France (il ne sera plus jamais appelé après 1981) mais qui lui permettront d’être longtemps le gardien possédant le plus grand nombre de matchs en première division (596, contre 602 pour Jean-Luc Ettori et 618 pour Mickaël Landreau). Elu gardien de tous les temps par les supporters bordelais, Dropsy avait disputé son dernier match le 21 avril 1989. Devenu ensuite l’entraîneur des gardiens du club, il laissera un souvenir impérissable dans les cœurs de Gaétan Huard, Ulrich Ramé ou encore Cédric Carrasso. Le dernier à avoir profité du savoir-faire et de la générosité de Dropsy. Mais c’est tout Bordeaux qui pleure son « Domi » depuis ce bien triste mercredi matin.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant