Bordeaux corrige sévèrement le Stade Rennais

le
0
Bordeaux corrige sévèrement le Stade Rennais
Bordeaux corrige sévèrement le Stade Rennais

Giflés en Coupe de la Ligue par le LOSC (1-5), les Girondins ont réagi de la meilleure des manières en se vengeant sur un Stade Rennais désorganisé (4-0).

Girondins de Bordeaux 4-0 Stade rennais

Buts : Diabaté (29e et 51e), Rolan (67e), et Touré (90e)

Il est définitivement de retour. Parfois gentiment moqué pour son style atypique, Cheick Diabaté est clairement un des meilleurs buteurs du championnat de France. Blessé pendant presque toute la première moitié de saison, l'attaquant malien n'a pas mis longtemps à se remettre dans le bain. Et il est tout bonnement en train d'exploser 2016. Cet après-midi, Diabaté a marqué deux fois. Non seulement il a permis aux Girondins de l'emporter, mais il a aussi battu un record personnel en scorant lors de quatre matchs consécutifs, portant son total à cinq buts en championnat. Alors, si Bordeaux veut faire bonne figure en cette deuxième partie de championnat, un petit conseil : ne pas laisser partir l'immense Cheick en Chine. Premièrement, les Girondins en ont besoin. Deuxièmement, il mérite tellement mieux.

Bordeaux gère


Pourtant les Grondins de Bordeaux entament le match sans beaucoup de sérénité. Même s'ils ont la possession du ballon et qu'ils pressent plutôt haut, les Bordelais ont beaucoup de mal à créer des décalages. Ils se contentent donc de balancer des longs ballons sur Cheick Diabaté. En face, les Rennais ciblent le point faible de la défense bordelaise en quelques minutes : André Poko. Comme d'habitude, le latéral droit est perdu sur le terrain. Paul-Georges Ntep en profite et part dans son dos au moins à cinq reprises. Malheureusement pour les Rennais, PGN négocie mal ces opportunités, en atteste son face-à-face manqué avec Prior à la 12e minute. Frédéric Guilbert règle le problème en venant suppléer son latéral sur chaque action. Ntep, constamment pris à deux, s'éteint peu à peu.

Bordeaux, plus tranquille défensivement, peut donc se concentrer sur l'animation offensive. Adam Ounas se fait alors de plus en plus remuant sur son côté droit. S'il en fait un peu trop sur certaines actions, le jeune ailier finit par trouver le bon dosage à la 29e minute. Collé à la ligne de touche, il repique tranquillement dans l'axe avant d'adresser un centre parfait pour Diabaté qui ouvre le score de la tête. Benoît Costil n'est pas exempt de tout reproche. Le Stade Rennais ne réagit pas et ne…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant