Bordeaux-Bègles : Marti regrette déjà la retraite de Clarkin

le
0

Alors que Matthew Clarkin a confirmé jeudi qu'il allait prendre sa retraite au terme de la saison, le président de l'Union Bordeaux-Bègles Laurent Marti a assuré qu'il regrettait déjà la décision de son troisième ligne néo-zélandais.

La saison prochaine, l’UBB va devoir apprendre à vivre sans Matthew Clarkin. Le troisième ligne néo-zélandais a confirmé ce jeudi dans un entretien accordé au quotidien L’Equipe qu’il allait prendre sa retraite à 34 ans au terme de la saison. « Ma décision est prise à 99%, j'arrête à la fin de la saison, a confié l’ancien joueur de Montauban. J'ai prévenu mes dirigeants, c'est le moment de dire stop. » Face à cette décision, le président de l’Union Bordeaux-Bègles ne peut que s’incliner et assure qu’il va regretter le joueur autant que l’homme.

« On va perdre un grand bonhomme, un grand capitaine et un grand joueur. Avec Heini (Adams), Matthew fait partie des types qui ont toujours éclairé notre jeu sans qu'on s'en rende forcément compte, a assuré le président du club girondin dans les colonnes du quotidien Sud-Ouest. Quand il touche un ballon, il y a forcément une avancée ou un décalage. Il y a de la qualité derrière avec des joueurs comme Loann Goujon et Marco Tauleigne. Il faudra qu'ils aient Matthew comme modèle. »

Mais Laurent Marti n’a pas encore tiré un trait sur sa collaboration avec Matthew Clarkin, voyant en lui un potentiel entraîneur de qualité, qui pourrait revenir à l’UBB à l’avenir. « Vu son intelligence de jeu, il a une carrière à faire. Pour l'instant on a Raphaël Ibanez qui a resigné 3 ans et nous en sommes très contents, a néanmoins précisé Laurent Marti. Matthew ira faire ses preuves ailleurs et on verra bien après comment tout évoluera. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant