Bordeaux-Bègles : La colère de Raphaël Ibanez

le
0
Bordeaux-Bègles : La colère de Raphaël Ibanez
Bordeaux-Bègles : La colère de Raphaël Ibanez

Raphaël Ibanez, l'entraîneur de Bordeaux-Bègles, n'a pas apprécié les critiques à son encontre et l'a bien fait savoir. Accusé d'avoir composé une équipe " bis " face à Clermont en Champions Cup, le coach de l'UBB estime avoir aligné un XV compétitif.

L'entraineur de Bordeaux-Bègles, Raphaël Ibanez est formel : il n'a pas aligné une équipe remaniée face à Clermont en Champions Cup vendredi dernier. Dans des propos recueillis par Midi Olympique, il a expliqué que considérer les joueurs en place comme des seconds choix était un manque de respect : « Je me vois mal expliquer à Jefferson Poirot, en passe d’être sélectionné en équipe de France, à Sekope Kepu, après la saison qu’il a faite au niveau international, qu’ils sont des seconds couteaux. Idem pour Heinie Adams, Matthew Clarkin, Lionel Beauxis par exemple. Tout ça est irrespectueux. »

Le carton rouge a tout changé

Selon Ibanez, la défaite 10-28 face à l'ASM se résume à l'expulsion de son deuxième ligne Julien Ledévédec. « Je vous rappelle quand même qu’à deux minutes de la mi-temps, nous étions à égalité avec Clermont, a ajouté l'ancien talonneur des Bleus. Alors, certes, nous encaissons juste avant la pause un essai sur une très belle séquence, mais je pense que nous avions la motivation et la préparation nécessaires pour les contrarier à la reprise. Alors, oui, il y a eu un fait de jeu qui a tout changé, le carton rouge de Julien Ledévédec, et donc je suis déçu par l’issue du match. Mais je trouve désobligeant qu’on ait pu penser que je faisais tourner contre Clermont. » Désormais hors compétition pour accéder aux quarts de finale, l'UBB aura tout de même l'occasion de faire mieux lors de la prochaine journée de Champions Cup. L'Union accueille Exeter samedi à Chaban-Delmas.

Amadou DIAWARA

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant