Bordeaux-Bègles : Guitoune " impatient d'aller dans un grand club "

le
0
Bordeaux-Bègles : Guitoune " impatient d'aller dans un grand club "
Bordeaux-Bègles : Guitoune " impatient d'aller dans un grand club "

Sofiane Guitoune est revenu dans les colonnes de L'Equipe ce samedi sur les raisons qui l'ont poussé à quitter Bordeaux et signer à Toulouse la saison prochaine.

Début décembre, le Stade Toulousain annonçait la signature pour les trois prochaines saisons du Bordelais Sofiane Guitoune. Ce samedi, dans les colonnes de l’Equipe, l’ailier international français (26 ans, 5 sélections, 3 essais) est revenu sur les raisons de son choix. « J’ai eu pas mal de propositions de grands clubs qui jouent régulièrement des phases finales. Plusieurs fois, dans ma jeune carrière, des grands clubs m’ont contacté, mais je ne me sentais pas d’y aller. C’était le moment de franchir le pas », explique l’ancien joueur d’Agen, Albi et Perpignan.

Le compte à rebours est lancé

Pourtant, alors que Toulouse n’a plus rien gagné depuis 2012 et que Bordeaux-Bègles tente de devenir un grand club en recrutant des stars comme Adam Ashley-Cooper ou Sekope Kepu, le natif d’Alger aurait pu être tenté de rester dans un club en plein essor. Mais il n’a pas le temps. « Je n’ai pas dit que Bordeaux n’était pas un grand club. Mais quand on compare, Toulouse joue dans une autre cour, avoue-t-il. J’espère y faire mes preuves. Bordeaux est un club qui grandit mais, pour l’instant, c’est sûr qu’il n’est pas au niveau de Toulouse. (...) Le club grandit vite, mais moi, je vais avoir 27 ans, il ne me restera pas dix ans de carrière. Peut-être que dans dix ans, Bordeaux sera régulièrement sans les deux ou trois premiers, mais moi, dans dix ans, j’aurai fini ma carrière depuis longtemps. J’étais impatient d’aller dans un grand club. » Ce sera chose faite l’été prochain.

Guitoune croit toujours aux Bleus

En attendant, Sofiane Guitoune espère qu’il retrouvera l’équipe de France. Sélectionné pour la Coupe du monde mais cantonné au seul match contre la Roumanie, il ne figure pas dans la liste de Guy Novès pour la « journée de prise de contact et d’échanges » du 4 janvier. « Ce n’est pas de la colère ni de l’agacement. C’est vraiment la déception qui domine, confie Guitoune. Il faut aussi relativiser les choses. Depuis la fin de la Coupe du monde, j’ai joué six matchs dont trois comme centre. Je n’ai pas évolué à mon poste. En tout cas, je ne baisse pas les bras. L’équipe de France est toujours un objectif et j’espère y être la prochaine fois. » Une prochaine liste de 30 joueurs sera dévoilée mercredi pour une nouvelle journée de prise de contacts le 11 janvier. D’où l’intérêt de briller ce samedi contre le Racing lors de la 12eme journée de Top 14...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant