Bonus : l'Europe offre un sursis à Londres

le
0
Faute de ralliement britannique, les vingt-six autres capitales devraient imposer le plafonnement des rémunérations variables des banquiers au printemps.

Correspondant à Bruxelles

L'Europe a finalement choisi d'accorder un sursis de «quelques semaines» à Londres et à la City pour se rallier au plafonnement des bonus des banquiers, faute de quoi les vingt-six autres capitales l'imposeraient à toute l'UE - Royaume-Uni compris.

Quarante-huit heures après que les Suisses ont interdit par référendum les «parachutes dorés» à leurs chefs d'entreprise, le chancelier de l'Échiquier savait en arrivant à Bruxelles qu'il affrontait des vents contraires. L'opinion publique européenne - et britannique dans ce cas précis - n'est pas d'humeur à exempter les banquiers d'une sérieuse reprise en main, au niveau de leur rémunération.

Dans l'UE, ses collègues des finances n'ont pas non plus laissé le choix à George Osborne. À vingt-six contre un, ils on...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant