Bonus : Bercy juge les accusations «injustes» 

le
0
D'après les chiffres du ministère, les bonus ont baissé en 2010. Paris estime avoir transposé «vite et bien» la directive européenne sur les rémunérations des banquiers.

Le ministère français des Finances a réagi avec retard, mais avec moult détails, à la polémique lancée par le député européen d'Europe Écologie Pascal Canfin, sur les bonus des banquiers et des traders français. Dans Libération du 7 mai, ce dernier jugeait les montants versés par les banques non conformes aux règles européennes.

Le député européen affirme que la France n'aurait pas transposé avec exactitude la directive sur les rémunérations variables, ce qui permettrait à certains banquiers, notamment Baudouin Prot (directeur général de BNP Paribas) et Frédéric Oudéa (PDG de la Société générale) de recevoir des bonus de plusieurs millions d'euros, quatre à cinq fois plus importants que leurs salaires fixes, au titre de l'année 2010.

«C'est une injustice d'épingler la France !», estime-t-on à Bercy, où l'on rappelle que l'arrêté transposant la directive européenne a été transmis à Bruxelles, en mars 2011, sans aucune remarque, à ce jour,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant