Bonucci, auxiliaire de vie

le
0

Malgré un petit milieu et une attaque sevrée de ballons et de soutien, la Juve a pu compter sur une défense solide, à l'image d'un Bonucci magistral, pour conserver les cages de Buffon inviolées. Les monégasques ont presque tout bien fait, sauf le dernier geste.

Monaco
Subasic (6) : 90 minutes OKLM. A la 89ème, il se prend un petit coup de jus sur le bout des gants quand Pirlo catapulte un coup franc sur sa transversale.

Fabinho (6) : Campé dans la moitié de terrain adverse, le Brésilien est rentré aux vestiaires sans payer un seul centre valable.

Raggi (6,5) : Titularisé à la place de Carvalho, le défenseur aux tatouages chinois n'était pas nécessairement moins fort que Chiellini. On parle pourtant d'un mec qui a fait Empoli, Carrarese, Palerme, Samp, Bari et Bologne.

Abdennour (7) : Le Vin Diesel tunisien a livré une prestation bodybuildé dans ses interventions. Le patron de la défense monégasque, c'est bien lui.

Kurzawa (6,5) : Les scouts de Manchester United étaient-ils en tribune ?

Toulalan (6) : A tellement laissé un vide en sortant sur blessure à la mi-temps que personne n'a voulu prendre le brassard. Remplacé par Berbatov (4) en mode neuf et demi des mauvais soirs.

Moutinho (5,5) : Au fond, est-ce qu'il est pas mieux à sortir avec les honneurs avec Monaco que de se faire ringardiser par le Bayern ?

Kondogbia (7) : Paul Dogbia, moins technique, plus puissant.

Bernardo Silva (6) : Muet. Si seulement il avait ralenti pour se manger un bon tacle par derrière au lieu de centrer.

Ferreira Carrasco (5,5) : Au moins, sa mèche était bien lissée. En revanche, sortir en marchant à la 89eme alors que son équipe est éliminée, c'est non. Matheus Carvalho n'a lui pas gagné au lotar.

Martial (4) : Il a voulu dédicacer quelques échappées pour Thierry Henry venu en guest mais l'a joué perso dans les 25 mètres. Remplacé à la 76eme par Valère Germain (3) : trop poli avec ses invités transalpins.


Juventus
Buffon (5) : Gigi vieillit. Son bras n'est plus assez gros pour le brassard, ses sorties aériennes ne sont plus aussi tranchantes. Il avait raison d'exulter à la fin du match : il mérite sa place dans le top 4 mondial, avec Manuel Neuer, Iker…

























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant