"Bonnets rouges" : Ségolène Royal se rétracte

le
3
Ségolène Royal déclare que les destructions de biens publics n'ont rien de citoyen.
Ségolène Royal déclare que les destructions de biens publics n'ont rien de citoyen.

Ségolène Royal fait marche arrière. La présidente de la région Poitou-Charentes revient ce lundi sur Twitter sur son soutien aux "bonnets rouges". Sur le plateau de l'émission Le Supplément sur Canal+, Ségolène Royal a estimé que la fronde des "bonnets rouges" en Bretagne relevait de la "révolte citoyenne". "Moi je préfère des peuples en mouvement à des peuples apathiques et qui se disent on n'a plus rien à faire ni même à revendiquer. La levée des Bretons, il y a quelque chose qui est assez réconfortant", a-t-elle notamment déclaré au micro de Maïtena Biraben. Ces déclarations lui ont alors valu de nombreuses critiques, notamment de la part du ministre délégué aux Anciens Combattants, Kader Arif, qui a expliqué qu'il n'était pas possible d'"entretenir ce climat presque insurrectionnel" quand on est à la tête de fonctions politiques.La "mise au point" de Royal

Et Ségolène Royal de rectifier le tir, assurant ce lundi que l'émission dans laquelle elle a apporté son soutien aux "bonnets rouges" a été enregistrée deux jours avant sa diffusion, soit "avant les actions d'escalade de samedi". L'ex-candidate PS à la présidentielle a publié plusieurs billets sur le site de microblogging Twitter pour préciser sa pensée. "Mise au point : ma réponse diffusée dimanche sur C+ à une question sur les bonnets rouges a été enregistrée vendredi avant les actions d'escalade de samedi. Il faut entendre les inquiétudes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Aurent15 le lundi 11 nov 2013 à 16:16

    Qu'est ce que c'est cette girouette. un coup c'est blanc un coup c'est noir. Et ça veux gouverner la France. Rendort toi pauvre naze.

  • patr.fav le lundi 11 nov 2013 à 15:51

    c'est bien une c.nnasse !!!

  • paspad le lundi 11 nov 2013 à 15:31

    En pleine forme, l'illuminée du Poitou