Bonne tenue des commandes pour Eiffage

le
0

PARIS (Reuters) - Pierre Berger, directeur général d'Eiffage, a déclaré lundi sur BFM Business que l'environnement économique actuel n'avait pas eu d'impact sur les commandes du groupe en octobre et jusqu'ici en novembre.

Le groupe de BTP et de concessions a publié au début du mois un chiffre d'affaires en hausse de 2,5% au troisième trimestre et fait état d'un carnet de commandes qui s'établit à un niveau record au 1er octobre.

Depuis, le gouvernement français a annoncé un nouveau tour de vis fiscal tandis que la crise de la dette dans la zone euro a continué d'assombrir les perspectives économiques des entreprises.

"Aujourd'hui, nous ne le sentons pas, puisque sur le terrain les commandes tiennent, et en particulier encore ce mois-ci et le mois dernier", a déclaré Pierre Berger à la radio.

"Le trafic sur nos autoroutes est moins dynamique qu'en début d'année mais nous pensons que nous réaliserons une année 2011 tout à fait correcte, et avec les nouveaux métiers de l'énergie, notamment, et les grands projets (...) qui sont maintenant lancés, les grandes lignes de TGV, nous avons de quoi voir venir sur 2012 et une partie de 2013", a-t-il ajouté.

Eiffage, qui a obtenu début janvier le marché de la LGV Bretagne-Pays de la Loire, avait confirmé fin août son objectif d'un retour de la croissance de son chiffre d'affaires cette année après trois exercices consécutifs de stagnation des ventes.

Depuis le début de l'année, le titre a perdu néanmoins un tiers de sa valeur, les analystes doutant de la capacité du groupe à redresser rapidement ses marges dans les travaux publics et l'énergie.

Avant l'intervention de Pierre Berger, l'action Eiffage a clôturé lundi en baisse de 3,97% à 21,155 euros.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant