Bonne résistance au premier semestre 2009

le
0

Le Conseil de Surveillance de Carbone Lorraine s'est réuni le 28 août 2009 et a examiné les comptes du premier semestre 2009.
Commentant les résultats semestriels 2009, Ernest Totino, Président du Directoire, a déclaré :
« Le premier semestre 2009 s’est déroulé dans un environnement économique très difficile qui a affecté nos marchés traditionnels alors que les nouveaux marchés sur lesquels nous nous sommes positionnés restaient porteurs, notamment les énergies renouvelables qui représentent aujourd’hui 14% des ventes du Groupe.
Les mesures d’adaptation importantes que nous avons engagées (plan d ‘économies, sélectivité des investissements et réduction du besoin en fonds de roulement) ont permis au Groupe de limiter la baisse de sa marge d’exploitation et le feront bénéficier d’un levier financier important lorsque l’activité redémarrera ».

Compte de résultat simplifié

en millions d'euros

S1 2009

S1 2008

Chiffre d’affaires

303,1

321,8

EBITDA

% du chiffre d’affaires

44,7

14,7%

54,4

16,9%

Résultat opérationnel courant

% du chiffre d’affaires

28,9

9,5%

42,6

13,2%

Résultat net du Groupe

13,8

33,6

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’élève à 303 millions d’euros. Il est en baisse de 6 % en valeurs historiques et de 13 % à périmètre et changes constants.
L’ebitda atteint 44,7 millions d’euros et s’élève à 14,7 % du chiffre d’affaires contre 16,9% au premier semestre 2008. La baisse de l’ebitda pu être limitée à un peu plus de deux points grâce aux mesures de réduction des coûts très rapidement mises en œuvre. Celles-ci ont complété les actions de restructuration menées par le Groupe ces dernières années pour mieux résister dans un environnement dégradé.
Le résultat opérationnel courant s’élève à 28,9 millions d’euros, représentant une marge d’exploitation courante de 9,5 %. Il est affecté par la hausse des amortissements liés aux investissements importants engagés récemment pour assurer notre développement sur le marché des énergies renouvelables et en Asie.

Le résultat opérationnel IFRS s’établit à 27,6 millions d’euros, après 1,3 millions d’euros de charges non récurrentes.
Le résultat net s’élève à 13,8 millions d’euros, contre 33,6 millions d’euros au premier semestre 2008 qui incluait, pour un montant de 10 millions d’euros , la plus value nette réalisée sur la cession des freins frittés.

Systèmes et Matériaux Avancés

Les Systèmes et Matériaux Avancés ont réalisé au premier semestre 2009 un chiffre d’affaires de 134 millions d’euros, en baisse de 7 % à périmètre et changes constants. Cette baisse limitée du chiffre d’affaires est due au dynamisme des marchés du polysilicium à destination de l’industrie photovoltaïque, et aux besoins de la chimie fine, avec notamment d’importantes livraisons en Asie. En valeurs historiques le chiffre d’affaires est en hausse de 3% du fait de l’impact des parités monétaires et des acquisitions (Calcarb en Grande Bretagne et Xianda en Chine).
L’ebitda s’élève à 28,3 millions d’euros et représente 21 % du chiffre d’affaires.
Le résultat opérationnel courant atteint 17,6 millions d’euros, soit 13 % du chiffre d’affaires. Le recul d’environ quatre points de la marge opérationnelle courante résulte notamment de l’augmentation des amortissements liés aux investissements mis en œuvre pour pouvoir bénéficier à plein du développement du marché de l’énergie solaire, très consommateur d’équipements en graphite.

Systèmes et Composants Electriques

Le chiffre d’affaires des Systèmes et Composants Electriques a atteint 169 millions d’euros au premier semestre, en retrait de 17 % à périmètre et changes constants et de 12 % en valeurs historiques. Le recul du chiffre d’affaires a concerné tous les marchés traditionnels, que ce soit en composants d’alimentation électrique ou en équipements de protection électrique où il a été amplifié par des mouvements de déstockage des principaux distributeurs de matériel électrique. Le marché des éoliennes est resté soutenu en Asie et en Amérique du Nord.

L’ ebitda s’élève à 22,9 millions d’euros et représente 13,6% du chiffre d’affaires.

Le résultat opérationnel courant atteint 17,9 millions d’euros et 10,6 % du chiffre d’affaires, en baisse de trois points par rapport au premier semestre 2008.

Financement/ Endettement

Le flux de trésorerie généré par les activités opérationnelles s’élève à 45,9 millions d’euros contre 6,6 millions d’euros au premier semestre 2008. Il tient compte –à hauteur de 13,5 millions d’euros– de la mise en place d’un financement par affacturage permettant un encaissement plus rapide des créances clients.

Le flux de trésorerie généré par les investissements s’élève à 29 millions d’euros. Des mesures de sélectivité des investissements ont été mises en place depuis le début de l’année en ligne avec l’évolution de la conjoncture.

Pour être à même de poursuivre ses projets de développement dans un environnement dégradé le Groupe a souhaité renforcer sa structure financière. Il a donc augmenté son capital de 22,3 millions d’euros en utilisant sa ligne de fonds propres « PACEO », mise en place fin 2008

A fin juin 2009, l’endettement net s’élève à 276 millions d’euros, contre 306 fin 2008.
Le ratio d’endettement net sur EBITDA s’établit à 3,06 contre 2,73 fin 2008. Le ratio d’endettement net sur fonds propres s’établit à 0,76 contre 0,93 fin 2008.

Dividende

Il a été versé début juillet un dividende de 0,62 euro par action. L’option proposée du paiement de ce dividende en action a été retenue par les actionnaires à hauteur de 73% des titres. En conséquence, il a été procédé à l’émission de 355 484 actions nouvelles.

Perspectives

La crise économique mondiale ne remet pas en cause la stratégie exposée dans le plan « Expansion 2011 » présenté en septembre 2008 mais conduira à retarder l’atteinte des objectifs fixés. Les puissants vecteurs de croissance sur lesquels ce plan repose, sont toujours présents et assurent au Groupe des perspectives très favorables à moyen terme.

Même si certains signes avant coureurs d’une amélioration de la conjoncture peuvent être perçus il est peu vraisemblable qu’ils puissent avoir un effet dès le deuxième semestre 2009. Le Groupe prévoit donc de poursuivre ses actions de réduction des coûts, de limitation des investissements et de réduction structurelle du besoin en fonds de roulement. Ces actions ont pour objet de rendre le Groupe encore plus résistant dans l’environnement économique actuel, tout en se renforçant pour amplifier les effets positifs de la reprise économique dès qu’elle surviendra.

Annexes : comptes consolidés

Le rapport financier semestriel est disponible sur le site Internet de Carbone Lorraine et sur le site AMF.

A propos de Carbone Lorraine


Leader mondial des solutions en graphite et des composants électriques, Carbone Lorraine est spécialisé dans la mise en oeuvre de matériaux de haute technologie dans des environnements industriels exigeants et dans le développement de systèmes essentiels au bon fonctionnement du moteur et à la protection des équipements électriques. Avec plus de 85 % de ses ventes réalisées à l’international, le Groupe occupe des positions de leadership dans tous ses métiers.


Systèmes et Matériaux Avancés :


- N°1 mondial en équipements anticorrosion en graphite
- N°2 mondial en applications haute température du graphite isostatique

Systèmes et Composants Electriques :

Applications Electriques :


- N°1 mondial en balais pour moteurs électriques

Protection Electrique :


- N°1 mondial en fusibles pour semi-conducteurs de puissance
- N°2 mondial en fusibles industriels


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant