"Bonjour Twitter, c'est Barack": Obama a enfin son compte

le
0
"Bonjour Twitter, c'est Barack": Obama a enfin son compte
"Bonjour Twitter, c'est Barack": Obama a enfin son compte

"Père, mari et 44e président des Etats-Unis", Barack Obama a désormais son compte personnel sur Twitter."Bonjour Twitter ! C'est Barack", a lancé le président américain lundi matin dans son premier tweet, rédigé depuis le Bureau ovale. "Après six ans, ils me donnent enfin mon propre compte".Ce compte, baptisé @POTUS (acronyme de President Of The United States), sera un nouveau moyen pour le président "de dialoguer directement avec les Américains", précise la Maison Blanche.A la différence du compte officiel de l'exécutif américain (@WhiteHouse), alimenté par ses équipes, les tweets seront ici exclusivement rédigés par le président."Il était temps @POTUS !", a tweeté à son tour sa femme, Michelle Obama.Le compte présente une photo du président tout sourire. En toile de fond, un cliché de la marche sur le pont Edmund Pettus à Selma (Alabama) à laquelle il a participé début mars pour marquer le 50e anniversaire de cette manifestation pour les droits civiques entrée dans l'histoire.La Maison Blanche a diffusé une photo du président, très décontracté, assis sur un coin de son bureau, envoyant son premier tweet depuis un smartphone.M. Obama, qui avait plus de 700.000 followers en milieu d'après-midi, suit pour l'heure 65 comptes, allant de celui de sa femme Michelle, à l'université de Harvard, où il a étudié, en passant par l'équipe de baseball des Chicago White Sox dont il est un fan déclaré."L'ours est lâché dans la Twittosphere!", a lancé dans un tweet sa proche conseillère Valerie Jarrett.Le groupe Twitter s'est également fendu d'un "Bienvenue, Monsieur le président!"L'exécutif américain a précisé que ce compte officiel serait transféré au successeur de M. Obama lorsque ce dernier quittera la Maison Blanche, le 20 janvier 2017.M. Obama a parfois utilisé le compte @BarackObama, mis en place par ses équipes de campagne, pour envoyer quelques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant