Bond inattendu de la production industrielle britannique

le
0
LA PRODUCTION INDUSTRIELLE BRITANNIQUE FAIT UN BOND INATTENDU
LA PRODUCTION INDUSTRIELLE BRITANNIQUE FAIT UN BOND INATTENDU

LONDRES (Reuters) - La production industrielle britannique a connu en avril sa plus forte hausse en près de quatre ans, à la faveur d'un bond dans les secteurs pharmaceutique, automobile et gazier, une donnée à contre-courant d'autres statistiques suggérant plutôt un ralentissement de l'activité du pays avant le référendum du 23 juin sur l'appartenance à l'UE.

Elle a augmenté de 2,0% en avril, après +0,3% en mars, sa progression sur un mois la plus marquée depuis juillet 2012, a précisé l'Office national de la statistique (ONS).

Sur un an, la hausse est de 1,6%. Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne une production inchangée sur un mois et en baisse de 0,4% sur un an.

Les responsables de la Banque d'Angleterre devraient cependant prendre avec des pincettes ces données meilleures que prévu puisqu'ils ont prévenu du risque de volatilité des statistiques jusqu'au référendum du 23 juin.

La production manufacturière a augmenté de 2,3% sur un mois, soit également à son rythme le plus soutenu depuis juillet 2012, et de 0,8% sur un an.

Le secteur manufacturier représente environ 10% du produit intérieur brut (PIB) de la Grande-Bretagne. Sa production est encore inférieure de 6,4% à son pic d'avant la crise financière de 2007-2009.

Sur les trois mois à fin avril, une mesure permettant de mieux cerner les tendances sous-jacentes, la production industrielle a augmenté de 0,7%, sa première hausse de l'année sur une telle période.

(Service économique)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux