Bond des défaillances de grandes entreprises françaises

le
3

PARIS (Reuters) - Les grandes entreprises françaises sont de plus en plus frappées par la crise, avec une nette accélération lors des cinq premiers mois de l'année des défaillances dans la catégorie des plus de quinze millions d'euros de chiffre d'affaires, selon des données publiées lundi par Euler Hermes.

Les défaillances d'entreprises restent en progression à l'issue des cinq premiers mois de l'année avec plus de 26.600 cas, en hausse de 0,8% par rapport à la période correspondante de 2012, selon l'assureur-crédit. Sur 12 mois, le nombre de défaillances ressort à 61.250, en hausse de 3,8%.

Depuis le début de l'année, le nombre de défaillances des entreprises de plus de 15 millions d'euros de chiffres d'affaires affiche une hausse de 15,7% en glissement annuel, relève Euler Hermes, qui souligne "l'effet domino pesant sur les sous-traitants".

Sur un an glissant, la progression du nombre de défaillances des entreprises de plus de 200 salariés dépasse 33%.

Le chiffre d'affaires cumulé des 15 plus grosses défaillances françaises depuis le début de l'année atteint quant à lui 2,7 milliards d'euros.

L'assureur-crédit a par ailleurs abaissé à -0,3% sa prévision de croissance de l'économie française pour cette année en raison de l'atonie de la consommation, de la faiblesse des perspectives d'investissement et de signes d'affaiblissement des exportations.

Euler Hermes anticipe un retour à la croissance en 2014 avec une progression du PIB de 0,4% en moyenne sur l'année, grâce à une reprise des exportations puis, plus graduellement, de la consommation.

Marc Joanny, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • klein44 le lundi 1 juil 2013 à 22:02

    normal - les entreprises s aventurent dans des activités dont elles ignorent le fonctionnement - derichebourg (environnement)se lance dans la ferraille et metaux - la chute du cours est inevitable - que les entreprises reviennent à leur activités initiales dans lesquelles elles peuvent progresser - elle se comporte comme des financieres

  • adrarn14 le lundi 1 juil 2013 à 21:43

    Plus de défaillance d'Entrep. moins de rentrée fiscale donc plus d’impôts,préparez vous à casquer cqfd.

  • achemena le lundi 1 juil 2013 à 21:30

    defaillance c est pour pas dire faillite quoi