Bond de 87% du bénéfice de Morgan Stanley au 3e trimestre

le
0
MORGAN STANLEY VOIT SON BÉNÉFICE BONDIR DE 87%
MORGAN STANLEY VOIT SON BÉNÉFICE BONDIR DE 87%

(Reuters) - Morgan Stanley a annoncé vendredi une hausse de 87% de son bénéfice au troisième trimestre, le trading et la gestion de fortune ayant tiré parti d'une hausse de l'activité de la clientèle.

Le bénéfice net est de 1,65 milliard de dollars (84 cents par action) contre 880 millions (45 cents) un an auparavant.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un BPA de 54 cents. On ne sait pas dans l'immédiat si les deux soldes sont comparables.

L'action gagnait 5,7% à 34,40 dollars dans des échanges d'avant-Bourse.

Les revenus de commissions perçus par Morgan Stanley en échange de conseils donnés à des particuliers relatifs à la gestion de leurs finances deviennent de plus en plus importants pour la banque, qui réduit son exposition à l'activité de trading, plus volatile.

Ceci étant dit, la bonne tenue des résultats du troisième trimestre a été surtout été le fait d'un bond des revenus tirés du trading obligataire ainsi que des transactions sur les changes et les matières premières.

Les revenus du trading obligataire ont ainsi augmenté de 19,4% à 997 millions de dollars en raison d'une soudaine hausse de la volatilité de marché, évolution qui a également profité aux rivaux de Morgan Stanley, dont Goldman Sachs au premier chef.

Les revenus tirés de la gestion de fortunes ont augmenté de 9%, à 3,79 milliards de dollars. Cette activité a pesé à hauteur de 42,5% du produit net bancaire (PNB) -l'équivalent d'un chiffre d'affaires pour une banque- sur le troisième.

Les activités historiques de trading et de banque d'investissement ont représenté 50,7% du PNB.

Ce dernier a augmenté de 12% à 8,91 milliards.

Après un début du trimestre marqué par une certaine atonie, le marché obligataire a connu une vive animation en septembre, en raison d'indicateurs macro-économiques américains jugés optimistes, de mesures de soutien à la croissance prises en Europe et du départ surprise de Bill Gross de Pimco.

(Tanya Agrawal et Lauren Tara LaCapra, Wilfrid Exbrayat et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant