Bon début d'année pour Aviva Investors France

le
0
(NEWSManagers.com) - Aviva Investors France a bien démarré l'année 2012, avec une collecte nette externe de 949 millions d'euros au 15 mars. Cette embellie intervient après " une année 2011 très éprouvante" , a reconnu le président du directoire d' Aviva Investors France, Jean-François Boulier, le 30 mars à l'occasion d'un point de presse.

Sur l'ensemble de l'exercice 2011, la collecte nette externe s'est élevée à 487 millions d'euros, dont 138 millions d'euros vers la clientèle française. La collecte brute externe s'inscrit à 6,2 milliards d'euros dont 1,2 milliard sur des actifs de long terme.

A fin décembre, les actifs sous gestion s'inscrivaient à 79,7 milliards d'euros contre 80,7 milliards d'euros à fin décembre 2010. Les obligations représentaient à la fin de l'année 73,6% des actifs, soit 58,68 milliards d'euros contre à peine 13% pour les actions (10,26 milliards d'euros) et 13,5% pour les actifs de court terme.

En 2012, Aviva Investors France entend poursuivre son développement externe en mettant l'accent sur les investisseurs institutionnels et en concentrant son effort commercial sur son expertise en gestion obligataire, en immobilier et en gestion multi classes d'actifs.

Après le recrutement de deux analystes crédit en 2011, la société veut continuer à renforcer ses équipes de gestion et installer Aviva Investors France comme le centre d'expertise de la gestion en actions européennes du groupe.

Parallèlement, le programme d'homogénéisation et d'amélioration de ses plateformes opérationnelles initié fin 2010 devrait être bouclé d'ici à la fin 2012. Après le déploiement l'an dernier du module de suivi et de contrôle des risques de marchés, Aviva Investors France a déployé début février 2012 la mise en oeuvre des modules de gestion opérationnelle. L'ensemble des modules est intégré au sein d'une même plateforme dont l'utilisation sera commune à l'ensemble des sites Aviva Investors.

Reste que la revue stratégique mise en oeuvre par le groupe, qui a débouché sur une réduction de 12% des effectifs du groupe, aura un impact limité en France, avec le départ de seulement trois collaborateurs sur une bonne centaine. Entre autres, relève Jean-François Boulier, parce que Aviva Investors France a plutôt privilégié une " progression modérée" de son activité ces dernières années.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant