Bombay : le Pakistan scandalise en libérant le «cerveau» des attentats de 2008

le , mis à jour à 23:25
0
Bombay : le Pakistan scandalise en libérant le «cerveau» des attentats de 2008
Bombay : le Pakistan scandalise en libérant le «cerveau» des attentats de 2008

Le 26 novembre 2008, deux hôtels, un restaurant touristique, un centre culturel juif et la principale gare ferroviaire avaient été attaqués à Bombay. Quelque 166 personnes étaient mortes. Le Pakistan vient de libérer Zakiur Rehman Lakhvi, 55 ans, le cerveau présumé de ces attentats. L'Inde a aussitôt fait connaître son indignation. Elle  y voit une «insulte aux victimes». Les Etats-Unis et la France qui accueillait vendredi le Premier ministre indien, ont vivement condamné cette libération.

La libération sous caution de Zakiur Rehman Lakhvi, qui est considéré par l'Inde comme le cerveau du raid sanglant, avait été ordonnée à plusieurs reprises ces derniers mois par la justice pakistanaise, au fil d'une saga politico-judiciaire qui pèse sur les relations entre le Pakistan et l'Inde. Les annonces ne s'étaient jusqu'ici jamais concrétisées. Mais deux responsables pakistanais ont assuré vendredi à l'AFP sous couvert d'anonymat que Lakhvi est bien sorti de prison. Il faisait partie des sept suspects inculpés et incarcérés au Pakistan en liaison avec ces attaques.

Une «insulte aux victimes»

Jeudi, quelques heures avant la libération, la Haute Cour de Lahore «avait suspendu l'ordre de détention» de Lakhvi et «autorisé sa libération après le versement de deux cautions d'un million de roupies chacune», soit environ 20.000 dollars au total (18.600 euros), avait déclaré son avocat, Rizwan Abbasi.

La remise en liberté de Lakhvi constitue «une annonce très décevante» et «une insulte aux victimes de l'attaque de Bombay», a réagi le porte-parole du ministère indien de l'Intérieur dès vendredi après-midi, peu après l'annonce de la libération. Il a appelé la communauté internationale à «sérieusement prendre note du double langage du Pakistan sur le terrorisme».

L'Inde accuse le Pakistan de jouer un «double jeu»

L'Inde accuse le Lashkar-e-Taïba (LeT), branche armée de la JuD, une organisation ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant