Bombardier réduit ses pertes, voit une amélioration des marges

le
0
 (Actualisé avec détails et commentaires du DG, cours de Bourse) 
    par Allison Lampert 
    10 novembre (Reuters) - Bombardier  BBDb.TO  a publié jeudi 
une perte nette ajustée nettement inférieure aux attentes au 
troisième trimestre et a dit s'attendre à terminer l'année avec 
des marges d'exploitation améliorées sur l'ensemble de ses 
activités.  
    Le constructeur canadien de trains et d'avions, qui a connu 
des difficultés ces dernières années avec ses jets Cseries, a 
relevé le bas de la fourchette de sa prévision de bénéfice 
d'exploitation (Ebit) annuel à 350-400 millions de dollars 
américains (322-368 millions d'euros) contre 200-400 millions 
auparavant. 
    "Nous tournons à plein régime pour ce qui concerne notre 
redressement", a déclaré à Reuters le directeur général Alain 
Bellemare, faisant référence au plan visant à améliorer la 
performance à long terme. 
    Le groupe de Montréal a en revanche abaissé la prévision de 
chiffre d'affaires 2016 de la division transports à 8 milliards 
de dollars contre 8,5 milliards, en raison d'une nouvelle 
stratégie de gestion des projets. 
    "Il ya un peu d'impact sur le chiffre d'affaires mais une 
meilleure performance sur la marge", a déclaré Alain Bellemare. 
    Bombardier, qui a fait état d'une hausse de 32% des prises 
de commandes dans la division transport à 2,9 milliards de 
dollars sur le trimestre s'achevant le 30 septembre, n'a pas dit 
si la production augmenterait l'an prochain. 
    Selon Alain Bellemare, le groupe canadien n'apportera pas de 
changements majeurs à la production de ses jets régionaux, de 
ses Q400 turbo-propulsés ou de ses jets d'affaires en 2017. 
    "Nous sommes bien positionnés pour 2017 à présent", a-t-il 
ajouté. "Nous avons pris les mesures difficiles en 2015."  
    Le groupe canadien prévoit un chiffre d'affaires de 16,5 
milliards de dollars sur son exercice annuel. En septembre, il 
avait dit s'attendre à être proche du bas de sa fourchette de 
prévision de 16,5-17,5 milliards de dollars après avoir réduit 
de moitié la prévision de livraison de moyen-courriers Cseries 
cette année. 
    Bombardier avait annoncé le mois dernier un second plan 
social dans l'année avec la suppression de 7.500 postes, 
essentiellement dans sa division ferroviaire.   
    Il a livré 36 avions d'affaires au troisième trimestre, 
contre 43 sur la même période de 2015, Il a aussi livré 16 
avions de ligne, soit deux de plus qu'au troisième trimestre de 
l'an dernier. 
    La perte nette sur la période juillet-septembre a été 
fortement réduite, à 94 millions de dollars, soit 4 cents par 
action, contre 4,88 milliards (2,20 dollars/action) un an plus 
tôt. 
    Le groupe avait comptabilisé l'an dernier des charges 
exceptionnelles d'environ 4,4 milliards de dollars liées à une 
dépréciation du programme Cseries.  
    La perte ajustée est ressortie à 10 millions de dollars, à 
comparer avec la perte de 92,8 millions donnée par le consensus 
Thomson Reuters I/B/E/S. 
    Le chiffre d'affaires a baissé de près de 10% à 3,74 
milliards de dollars. 
    A la Bourse de Toronto, le titre progresse de 5,03% à 1,88 
dollar canadien.   
 
 (avec Vishaka George à Bangalore; Marc Angrand et Claude 
Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant